GILETS JAUNES, encore un effort pour être des ESPRITS LIBRES!

Tout ce qui bouge n’est pas rouge. On passe du Front Populaire au Front Populiste qui n'est plus rouge que de honte tellement il est brun aux entournures... Et ils ne sont verts que de rage. Colère, mauvais affect, passion triste, c’est dire fin de la raison.

À boire et à manger chez ces jaunes. Tellement contre la récupération qu’extrême droite et extrême gauche, main dans la main, bras tendu et poing serré, font leur beurre. Action Française revit 34, France Insoumise revit 1905. On se croit tout permis, blocages, saccages jusqu’à casser la représentation de la liberté à l’Arc de Triomphe.... Violents et pacifiques, tout et son contraire. On glane un propos raciste et un autre sexiste, une colère fiscale, on réclame des référendums... Bon terreau sans sectarisme en quelque sorte,  pour les extrêmes de tous bords … Morts et blessés,  victimes de saccages passent par pertes et profits, et demain on réclamera l’amnistie, l’amnésie comme pour les gros paysans casseurs ou gros bonnets rouges naguère. Sorte de détestation de la politique, encore un peu on serait apolitique. Ils s’en prennent aux partis et à la démocratie représentative sans voir que la 5ème République n’est ni démocratique, ni représentative. Ici on jette le bébé de la démocratie représentative avec l’eau du bain pour préconiser une démocratie directe référendaire chère aux extrêmes. Là on réclame 300 euros d’augmentation du Smic laissant loin derrière ceux qui n’ont pas d’emploi, les plus pauvres… On s’est tellement abstenu de se battre pour les causes citoyennes et écologiques jusque là que l’on met le paquet pour faire baisser le prix du diesel… Jusque là on s’abstenait aux élections ou l’on votait Le Pen ou autre méchant et qui rime avec on, je pensais à garçon, histoire d’affirmer sa virilité d’un dimanche sans foot. Espèce de Nuit Debout dégénérée où l’on voit s’allier fascisme et social fascisme qui n’attendaient que cela pour flirter et casser du Macron. Tout ce qui bouge n’est pas rouge. On passe du Front Populaire au Front Populiste qui n'est plus rouge que de honte tellement il est brun aux entournures... Et ils ne sont verts que de rage. Colère, mauvais affect, passion triste, c’est dire fin de la raison 

La fine équipe Macron est responsable de cette engeance. Méprisante, responsable d’une politique de creusement des inégalités, prenant aux pauvres pour donner aux riches, incapable d’avancer sur les questions écologiques et institutionnelles, bonapartiste et cinquièmiste, le pouvoir et sa morgue de classe à tiré sur la corde des six à neuf millions de pauvres dans notre pays riche jusqu’à ce qu’elle casse. Et la casse sociale est bien là avec des oppositions dominées par les bêtes immondes, une démocratie non représentative, des corps intermédiaires foulés au pied et un mouvement social dangereux.

Les Esprits Libres ont toujours mis en garde les gouvernants : il ne faut pas de pauvres dans une société. Généralement ceux-ci souffrent, réclament, parfois se révoltent, sont plus souvent malades et sont moins éduqués que la moyenne. Ils posent de nombreux problèmes sociaux. Ils n’ont pas d’argent pour faire marcher l’économie et comme il font des enfants il leur est difficile de leur donner une bonne éducation et de les envoyer dans les grandes écoles. Si vous voyez un pauvre n’en faites pas un assisté, enrichissez le immédiatement au niveau du seuil de pauvreté, offrez lui un bon accès aux soins, à l’éducation, à la culture. Organiser une société sans pauvre est bien plus facile. Si vous ne le faites pas par humanisme, faites le par cynisme mais faites le car c’est autant à votre avantage qu’au sien. L’éradication de la pauvreté est un bien public commun pour le lien social, l’écologie, l’économie, la philosophie, l’humanité. C’est la raison pour laquelle le Revenu Citoyen préconisé par les Esprits Libres s’aligne automatiquement sur le seuil de pauvreté et porte le nom de Citoyen car il n’y a pas de citoyenneté véritable s’il y a pauvreté. En conférant la dignité, il confère la citoyenneté. En ce qu’il éradique la pauvreté, le Revenu Citoyen n’est pas un gadget genre « revenu de base » dont la base serait indéfinie ou laisserait à désirer façon MFRB, voire serait conditionnée façon Hamon ou tests départementaux, et qui exigerait de fait le maintien de la machine à gaz de l’assistanat aussi malsain que la pauvreté.
Imaginons une société dont le social se concentrerait sur la santé et l’éducation au sens large : culture, formation, recherche…

Les ESPRITS LIBRES combattent le régime bonapartiste de ce Macron comme ils combattent la 5ème République monarcho-présidentialiste mais ils savent que l’ennemi principal reste l’extrémisme de droite comme de gauche et leurs effets populistes. Honneur de ne pas enfiler ces gilets qui ne portent aucune perspective et finiront, diviseurs et divisés, en eau de boudin.

Si cela continue il ne nous restera plus, service minimum, qu'à voter écologiste aux européennes pour nous acheter une bonne conscience à bas prix !

Sauf si nous décidions d’être enfin des ESPRITS LIBRES :

POUR le REVENU CITOYEN de 1000€ pour tous, imposant de fait une fiscalité plus égalitaire éradiquant la pauvreté, mettant en place une fiscalité d’utilité publique et écologique, supprimant l’assistanat et l’usine à gaz des aides sociales, permettant le partage du travail et la réduction drastique du temps de travail, résumant la politique sociale à une immense effort sur l’éducation et la santé, prenant pour axe la CRÉATIVITÉ et non le productivisme, permettant enfin une politique écologique.

POUR LE TARIF PROGRESSIF des biens communs, eau, gaz, électricité. L’abonnement est gratuit et son prix est incorporé dans la consommation, les premiers débits sont très peu chers et les débits dépassant la moyenne des consommations sont surtaxés. Le trésor public encaisse la même somme mais les gaspilleurs paient pour les économes. Pour des taxes sur les carburants modulées sur le taux du pétrole.

POUR LA LÉGALISATION CONTRÔLÉE moralisant l’économie et cassant le commerce clandestin face à la répression impuissante, au mercantilisme du marché libre et à l’hypocrite dépénalisation.

POUR UNE ASSEMBLÉE NATIONALE PARITAIRE FEMMES-HOMMES.

POUR UN SCRUTIN PROPORTIONNEL PARITAIRE À CORRECTIF MAJORITAIRE, représentation proportionnelle intégrale à 80%, coalitions claires avant le second tour, prime à la liste gagnante assurant une majorité stable. Contre le système majoritaire actuel non représentatif et contre la proportionnelle intégrale instable voulue par les extrêmes, contre les référendums plébiscites et populistes qui piétinent les niveaux intermédiaires et l’esprit des lois à l’avantage des pouvoirs manipulateurs ou des passions tristes populistes.

POUR DES CONVENTIONS CITOYENNES tirées au sort, doublant les assemblées d’élus, nationale, régionales et municipales.

POUR UN PRÉSIDENT SIMPLE ARBITRE et un régime parlementaire primo-ministériel comme dans les autres pays européens. Mettre fin à la monarchie présidentialiste en supprimant l’élection du président de la République au suffrage universel qui fabrique un monarque au dessus de notre assemblée nous privant de démocratie représentative.

POUR UN NOYAU FÉDÉRAL EUROPÉEN contre le cancer nationaliste et pour mettre en œuvre LA SOUVERAINETÉ EUROPÉENNE, seule souveraineté possible dans le concert des nations.

Gilets jaunes ne franchissez plus la ligne jaune, passez au vert et devenez des ESPRITS LIBRES.

"Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres". La Boétie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.