POUR UNE RÉFORME DU STATUT DES ÉLUS ET DU FONCTIONNEMENT DES ASSEMBLÉES

les moralisateurs, proposant et adoptant des textes qui mettent en péril les couches basses du peuple, sans scrupules, voire sans remords. Face aux citoyens, ils développent un égocentrisme exacerbé, incorrect et méprisant. Ils sont redevenus les seigneurs d’avant la Révolution Française. Leurs châteaux sont nos mairies ou les "palais" de la République. Ils sont eux-mêmes asservis à plus grands seigneurs qui dirigent les communautés de communes ou d’agglomérations, les conseils généraux et régionaux eux-mêmes soumis aux financiers.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.