Oui, La rue c'est la démocratie !

En novembre 1831 les Canuts sont dans la rue. Ils occupent toute la ville de Lyon.

Les Canuts, ces ouvriers qui s’épuisent dans l’industrie de la soierie à Lyon, subissent en 1831 une baisse de leurs salaires. Un accord avait pourtant été signé un peu avant entre Préfet, patrons et ouvriers, accord dont l’    application est confiée au Conseil des prud’hommes. Qu’importe les patrons remettent cet accord en question. Tiens donc ! Conseil des prud’hommes que Macron et  sa clique veulent aujourd’hui détruire ou l’empêcher de fonctionner.

En novembre 1831 les Canuts sont dans la rue. Ils occupent toute la ville de Lyon. Le gouvernement de l’époque rompt avec la démocratie en envoyant l’armée libérer la ville. La répression provoque de nombreux morts et de nombreux blessés. De quel côté était la démocratie ? Au même endroit que Macron et Gérard Collomb –une étonnante coïncidence ! Ce dernier était ancien maire de Lyon- veulent la mettre : sous le poids de l’autorité qui se rapproche de plus en plus d’une dictature pour la jeter au final dans les archives de l’Etat.

La rue c’est aussi la démocratie ! Les Canuts se sont emparés de l’Hôtel de Ville et de la Préfecture en 1848, le 24 février, jour de l’abdication de Louis-Philippe, et ils ont proclamé la Seconde République. Voilà comment la rue et la démocratie sont indissociables comme l’a affirmé J-L Mélenchon avec les exemples qu’il a cités, y compris les combats contre les nazis et, là, le contester est une insulte aux héros de la Résistance.

Un grand poète-chansonnier, Aristide Bruant a écrit une chanson, « Les canuts », que l’on trouve dans le répertoire d’Yves Montand :

 

Les Canuts :

 

Pour chanter Veni Creator 
Il faut une chasuble d'or 
Pour chanter Veni Creator 
Il faut une chasuble d'or 
Nous en tissons pour vous, grands de l'église 
Et nous, pauvres canuts, n'avons pas de chemise 

C'est nous les canuts 
Nous sommes tout nus 

Pour gouverner, il faut avoir 
Manteaux ou rubans en sautoir 
Pour gouverner, il faut avoir 
Manteaux ou rubans en sautoir 
Nous en tissons pour vous grands de la terre 
Et nous, pauvres canuts, sans drap on nous enterre 

C'est nous les canuts 
Nous sommes tout nus 
Mais notre règne arrivera 
Quand votre règne finira : 
Mais notre règne arrivera 
Quand votre règne finira : 
Nous tisserons le linceul du vieux monde, 
Car on entend déjà la révolte qui gronde 

C'est nous les canuts 
Nous n'irons plus nus

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.