NON AU SERVICE NATIONAL UNIVERSEL

Il est envisagé de généraliser ce S.N.U. chaque année, à l’ensemble d’une classe d’âge. Ainsi 800 000 adolescents seront embrigadés tous les ans.

Par le Service National Universel, Emmanuel Macron procède à un "embrigadement militaire" de la jeunesse comme le montre une image publiée dans le journal l’Express le 20 juin 2019.

Il est envisagé de généraliser ce S.N.U. chaque année, à l’ensemble d’une classe d’âge. Ainsi 800 000 adolescents seront embrigadés tous les ans. L’objectif peut paraître, soi-disant, positif pour la jeunesse par un développement d’une culture d’engagement. Ce projet est cependant très fortement critiqué.

Déjà, un incident a eu lieu à Evreux dans l’Eure. Une vingtaine de jeunes, soumis au SNU le 18 juin 2019 lors de l’inauguration d’une statue, ont été victimes de malaises dus à l’exposition trop longue sous le soleil caniculaire. Le syndicat étudiant U.N.E.F. a réagi par sa présidente : « Rien ne justifie le fait de mettre des jeunes sous le soleil si longtemps ».

Le militarisme connu par les générations plus anciennes (j’en ai fait partie) revient. Nostalgie du passé ! Ainsi, comme lors d’un match de football (France-Nigéria) les ados, en uniforme et au "garde-à-vous", chantent la Marseillaise. Ce n’est pas l’hymne national qui choque mais l’usage que l’on en fait. Dans le projet du SNU, la Marseillaise sera chantée tous les matins à 8 heures.

Réaction des grands-pères :

Ce tel projet de ceux qui nous gouvernent et ces images ont réveillé des souvenirs bouleversants chez ceux qui ont revêtu  l’uniforme quand ils avaient 20 ans et plus. Surtout chez ceux à qui on a imposé la Guerre d’Algérie. Cette décision fait surgir, chez nombre d’entre eux, une révolte restée trop longtemps en sommeil. Il en est ainsi des adhérents de l’association 4acg créée en 2004 (Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre).

L’association lance l’appel ci-dessous, "DÎTES NON AU SNU", à diffuser auprès des jeunes, de leurs parents…

 

Jean Riboulet, ancien combattant (FORCÉ) en Algérie, membre de la 4A.C.G.

non-au-snu

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.