Chaque insulte contre un juif est une insulte contre tous les hommes

Qu'il soit gilet jaune ou autre gilet de n'importe quelle couleur, l'auteur du tag « juden » sur la vitrine d'un fast food parisien nous oblige à nous réveiller et à relire l'histoire. Avec la nuit de cristal en 1938 débutait la destruction des juifs d'Europe.

Gilets jaunes ou pas gilets jaunes, le tag antisémite déposé sur la vitrine d’un magasin de Paris est plus que choquant. Pendant un temps, plusieurs auteurs de messages sur Twitter ou Facebook ont mis en cause les gilets jaunes. Il est vrai que depuis la parution de la photo des manifestants faisant la quenelle de Dieudonné, on jugeait que l’air de ce quartier parisien devenait de plus en plus irrespirable avec leur présence.

Et pourtant, de l’avis même des propriétaires du commerce tagué, rien ni personne n’autorise à mettre en cause les gilets jaunes dont la manifestation est postérieure à la découverte du tag et donc à sa réalisation. Les gilets jaunes ont le dos de plus en plus large. Les incidents déplorés au cours de leur mouvement suffiraient amplement à remettre en cause certaines de leurs pratiques sans qu’il soit besoin d’en rajouter et de leur coller un antisémitisme par forcément partagé par tous les manifestants.

Revenons au Tag « juden » (juifs en Allemand). Il démontre une connaissance de l’histoire puisqu’au cours de la nuit dite de cristal en 1938, les nazis ont détruit maintes synagogues et maints commerces tenus par des juifs dans l’Allemagne entière. Avant cette nuit de folie et de fureur antisémite, Hitler par ses discours, ses militants de base fanatisés, ses hommes de main avinés avaient préparé de longue date ce début de destruction des juifs d’Europe. Des hommes et des femmes de tous âges furent dès lors brutalisés, massacrés, tués nuit et jour dans une Allemagne tombée dans la barbarie.

Sur les vitrines de certains commerces allemands, on pouvait lire : « juden » ou « jude » désignant à la vindicte de la populace des proies qui allaient devenir ces six millions de juifs assassinés dans les camps de la mort. Alors, ce mot de « juden » doit nous réveiller. Il nous oblige à relire l’histoire, à nous rappeler qu’il a quelques décennies, des brutes immondes ont martyrisé tout un peuple parce que leur religion était devenue « haïssable » parce qu’un dictateur (fou ?) avait programmé leur extinction. Chaque insulte contre un juif est une insulte contre tous les hommes. Ne l’oublions jamais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.