Goujat un jour, goujat toujours…Lionnel Luca fait encore des siennes

Monsieur le député Lionnel Luca est l’élu d’une circonscription des Alpes-Maritimes. Son profil Wikipédia indique qu’il est d’origine roumaine et a été professeur d’histoire et géographie dans des lycées privés pendant 20 ans. Qu’il soit Roumain ne me gêne aucunement. Qu’il soit professeur dans le privé non plus, quoique…. Mais il tweete. Et il tweete souvent sans réfléchir. C’est dommage pour les lecteurs car ses tweets sont souvent, pas toujours, d’un humour plus que discutable surtout s’il considère lui-même qu’il s’agit d’humour.

 

J’oubliais. M. Luca est également membre de l’UMP mais surtout il appartient à un courant intitulé « la droite populaire ». Après son tweet récent, j’ignore si l’adjectif pourra continuer de lui être accolé. Qu’a dit M. Luca ? Que François Hollande, victime d’un week-end meurtrier pour le PS (après le premier tour des élections départementales) était devenu un spécialiste du compassionnel suite à la catastrophe aérienne près de Seyne-les-Alpes et non La Seyne-sur-mer comme l’a indiqué un journaliste étourdi de BFM-TV ! Et «compassionnel» devient, dans la bouche de Lionnel Luca un gros mot. En versant des larmes sur les victimes du crash, Hollande pleurerait sur lui-même, voilà le message du député sudiste.

 

Dans le Hollande-bashing, Lionnel luca est connu pour être un obsédé. Il en a parfaitement le droit et personne n’oserait le lui contester. D’ailleurs un parlementaire a tous les droits même celui de se tromper. Qu’il le veuille ou non, François Hollande est le président de tous les Français depuis mai 2012. Je sais bien que pour nombre d’entre eux, c’est injuste, illégitime et insupportable. Comme la démocratie autorise tous les jugements et toutes les contestations un élu UMP, qui plus est un supporteur de Nicolas Sarkozy, est dans son rôle en contestant la politique d’un président socialiste. A-t-il, pour autant la faculté de se présenter comme un homme vulgaire et auteur, à l’évidence, d’une faute de goût ?

 

On me dira, François Hollande en fait trop, et patati et patata. La France se devait et son président avec, de recevoir les responsables des gouvernements allemand et espagnol même si une dizaine de nationalités ont été recensées parmi les victimes du crash. Et à partir du moment où notre pays accueille des gouvernants étrangers, il appartient aux autorités exécutives, aux élus et aux fonctionnaires de les recevoir avec dignité et respect. J’apprends que des habitants des villages avoisinant le lieu de la catastrophe sont disposés à mettre des chambres et des chalets à disposition des familles venues du nord et du sud de l’Europe.

Peut-être M. Luca pourrait-il s’inspirer de leur exemple et faire preuve sinon de compassion du moins d’un peu d’humanité. Goujat un jour, goujat toujours.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.