jeanmarc.ru
Surtraité. Bagnols sur Cèze 30200
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 nov. 2021

L'étrange "fuite" d'écoutes judiciaires "embarrassant" Mme Macron.

Après les mises en examen de Sarkosy, du garde des sceaux Dupond-Moretti, et maintenant des "fuites" judiciaires "embarrassantes" pour Mme Macron, la justice montre t'elle ici une séquence inédite de sa réelle indépendance et exemplarité ou la réalité de l'urgence à les théatraliser?

jeanmarc.ru
Surtraité. Bagnols sur Cèze 30200
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après les mises en examen de Sarkosy, du garde des sceaux Dupond-Moretti, et maintenant  des "fuites" judiciaires "embarrassantes" pour  Mme Macron (1), la justice montre t'elle ici une séquence inédite de sa réelle indépendance et exemplarité ou la réalité de l'urgence à les théâtraliser?

Personne ne s'émeut que des écoutes judiciaires se retrouvent dans la presse, et ce malgré que la justice ait elle même obligé Médiapart a retirer en 2013 tous les articles issus des enregistrements du major d'hommes de Bettancourt, et que la CEDH confirme en 2017, le bien fondé de ces retraits justifiée par "l’atteinte à la vie privée dont Mme Bettencourt et Patrice de Maistre"(2)???

Pourtant, avec la publication des échanges Marchand/B.Macron, ne rentrons nous pas dans le même type de problème?

Il apparait clairement maintenant une disproportion insurmontable entre défense et accusation: Défense qui aurait pourtant bien besoin, dans certaines affaires, de pouvoir produire les éventuels enregistrements de conversations, seul moyen accessible à toute personne lambda d'apporter sa version face à une armada de mesures votées ces derniers temps, sur laquelle je reviendrai ultérieurement, comme par exemple, et pour finalité, la retransmission télévisée de procès bien ficelés proposée par...Mr Dupond-Moretti...

Et que penser des "fuites" médiatisées dans des procédures judiciaires discréditant d'emblée toute défense éventuelle?

Une chose est sûre désormais: Impossible d'avoir tout contre pouvoir aujourd'hui pour contester une justice qui a mis en œuvre tous les moyens pour nous imposer une version inattaquable, dans ce qui pourrait ressembler à une mise en scène de son indépendance bien orchestrée.

PS: Bien évidemment, je ne mets pas en cause le travail essentiel de Médiapart dans la plupart de ces affaires, journal qui a pu constater cependant que la justice empêchait des journalistes d'utiliser des moyens d'investigations raisonnables pour qu'elle seule puisse donner une version. Je parle ici de l'actuelle  séquence produite par la justice, jamais vue auparavant. Seules les personnes ayant eu accès à ce qu'on appelle le monde du "secret" connaissent en partie ce qui n'est écrit nulle part. La justice préfère les journaux qui, lors de leur "tournée" (terme utilisé pour parler de la tournée faite par les journalistes à la chasse aux "infos" dans les divers services d'état ) se contentent de traduire la version officielle. Justice qui n'hésite pas à aller jusqu'à la CEDH pour restreindre le droit à l'information, dans des décisions qui interpellent lorsqu’on voit ce qu'elle même se permet.

(1) Mimi Marchand-Sarkozy : l’embarrassant coup de fil de Brigitte Macron 3 novembre 2021 Par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

(2) Enregistrements Bettencourt: une défaite pour le droit à l’information 14 janvier 2021 Par Fabrice Arfi

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart