Après le 7 janvier...

C'est peut être l'optimisme vissé à ma vie qui me fait dire :
On ne naît pas terroriste. Alors comment on le devient ?

Qu'est ce qui se passe  entre le temps de la main d'un enfant sur ses jouets et le temps de la main d'un homme (ou d'une femmes) sur la gâchette du jouet de Mikhal Kalachnikov ?

Je pense qu'il y a mille chemins qui conduisent à la fabrique de tueur fou. Alors il ne suffit pas de "solidarité nationale", seulement qui sera provisoirement devant les caméras. Il devra être question de solidarité mondiale et c'est un très long et ardu chemin.

Retroussons nos manches, partageons énergie,  sources d'informations, et connaissances.

Contribuons à fabriquer des vaccins contre la beaufitude si bien définie  professionnellement par Cabu et ses chers et valeureux complices, des vaccins contre les intégrismes de tous poils et toutes les variétés de bondieuseries.
Que restent vivants les caricaturistes et les humoristes, pour au-delà de tout : croire encore à l'intelligence humaine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.