et si, pendant la guerre d'Algérie, on torturait aussi à Paris !?

Pendant la guerre d'Algérie, on torturait à Alger mais à Paris ? que s'est il passé dans les baraquements du Bois de Vincennes et dans les commissariats du 18ème arrdt ? le saura t on un jour ? Sans comité de soutien, pourrions nous un jour connaître les noms de ces anonymes, militants pour l'indépendance de l'Algérie ?

Je me souviens ...

le dimanche soir, quand on revenait en voiture de chez mes grands parents, on passait devant de longs baraquements avec de hauts barbelés et des miradors allumés, tous alignés le long de l'avenue des Pyramides du bois de Vincennes.
J'avais dix ans à peine et j'étais mal à l'aise car ces baraquements ressemblaient étrangement à ceux de Mauthausen, de Dachau et de Buchenwald dans lesquels mon grand père avait été prisonnier comme déporté communiste... je les connaissais : on m'avait montrée les photos à l'école .. peut être même, j'avais déjà vu "Nuits et brouillards" ...
Je me souviens avoir interrogé mon père et de n'avoir rien compris à sa réponse ... gêné papa ?!
Depuis je suis passée bien des fois avenue des Pyramides et pas une fois, je les ai oubliés ces baraquements .. j'ai su bien plus tard que c' était un centre de rétention pour les résistants du FLN !!!

Je me souviens ... dans les années soixante ...
qu'en sortant de mon école rue Doudeauville dans le 18ème à Paris, nous courrions vers le pont pour nous perdre dans la fumée des locomotives
mais je me souviens aussi que nous avions l'interdiction de traverser sur le trottoir d'en face ....
... sur le trottoir d'en face il y avait un "commissariat" dans lequel "il se passait des choses" que "nous devions pas savoir".... ????

Qu'as tu fait Ma République au bois de Vincennes et rue Doudeauville ? le saura t on un jour ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.