Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2021

For an EU Action plan to accelerate the transition towards non-animal testing

During the next Plenary session, MEPs will vote on an important text for non-animal testing. 3 EU-funded project coordinators welcome this initiative: animal testing is too long to enable the safety assessment of the growing number of chemicals whose toxicity is still unknown.

Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© ElVixente

During the next Plenary session in Strasbourg in mid-September, Members of the European Parliament (MEPs) will vote on an important text for the 10 million laboratory animals used yearly in the European Union (EU). The motion for a resolution calls for an Action Plan to facilitate the transition to innovation without the use of animals in research, regulatory testing and education.

The EU is currently funding three research projects aiming to advance the safety assessment of chemicals without the use of animal testing: PrecisionTox, ONTOX and RISK-HUNT3R, led respectively by the University of Birmingham, Vrije Universiteit Brussels and the Leiden University, have formed the ASPIS cluster which gathers 70 research organisations and will receive 60 million € over the next 5 years to develop ethical solutions for the advancement of regulatory testing.

The Coordinators of the projects, Professor John Colbourne, Prof. Mathieu Vinken and Prof. Bob Van de Water, have joined their voices to support the EP initiative in a Statement so that this Motion for resolution is adopted and eventually translated into the EU legislative framework.

As a matter of fact, the European Commission announced a zero-pollution ambition in the Green Deal. The Chemical Strategy for Sustainability is expected to result in significant revisions of the EU legislative framework, such as the Cosmetics Regulation and the REACH Regulation, to deliver “a toxic-free environment “.

While toxicity testing on animals is costly and highly time-consuming (up to the animal’s entire life span), the number of chemicals whose toxicity is still unknown is always growing. Should the right support, concrete steps and achievable timeline be not taken in the near future to accelerate the transition towards non-animal models, not only the number of the animal experimentations will increase, but the promising ambition of the EU could turn into a backlog of new chemicals stuck in the review processes.

The coordinators state “The Motion for Resolution of the European Parliament is timely to accelerate this transition and meet the EU ambition to lead on the next generation for risk assessment in Europe and worldwide.

Alternatives to animal testing, also known as New Approach Methods (NAMs), promise to fill the knowledge gap that challenges risk assessors and regulators with faster, more reliable and ethical solutions by enabling to better identify, classify and ultimately remove hazardous substances from the environment.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Migrations
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Politique économique
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal