Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2021

Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

Pour un plan d’Action européen pour se passer de l’expérimentation animale

Les députés européens voteront prochainement sur un texte important sur les methodes alternatives aux tests sur les animaux; une initiative plus que bienvenue pour 3 coordinateurs de projets financés par l'UE, car les tests sur les animaux sont trop longs pour évaluer la sécurité du nombre croissant de produits chimiques dont la toxicité est encore inconnue.

Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© ElVixente

Lors de la prochaine session plénière à la mi-septembre, les députés européens se prononceront sur un texte important pour l’avenir des 10 millions d'animaux de laboratoire utilisés chaque année dans l'Union européenne (UE). Cette Motion pour une résolution propose la création d’un Plan d'Action pour faciliter une transition innovante sans utiliser d'animaux dans la recherche, les tests réglementaires et l'éducation.

L'UE finance actuellement trois projets de recherche avec pour objectif commun l'évaluation de la sécurité des produits chimiques sans recourir aux tests sur les  animaux : PrecisionTox, ONTOX et RISK-HUNT3R, dirigés respectivement par l'Université de Birmingham, la Vrije Universiteit Brussels et l'Université de Leiden, ont formé le cluster ASPIS qui regroupe quelques 70 organisations de recherche avec une subvention européenne de 60 millions € pendant 5 ans pour développer des solutions éthiques et faire avancer les tests réglementaires.

Les coordinateurs de ces trois projets, Professeur John Colbourne, Professeur Mathieu Vinken et Professeur Bob Van de Water, ont uni leurs voix pour soutenir l'initiative du PE dans une déclaration commune afin que cette proposition de résolution soit adoptée et se traduise un jour dans le cadre réglementaire européen.

En effet, la Commission européenne a annoncé l’ambition « zéro pollution » dans le Green Deal. La Stratégie chimique pour la durabilité, publiée en Octobre 2020 devrait entraîner des révisions importantes du cadre législatif de l'UE, tels que le règlement sur les cosmétiques et le règlement REACH, pour offrir un environnement sans substances toxiques.

Alors que les tests de toxicité sur les animaux sont coûteux et prennent beaucoup de temps (jusqu'à toute la durée de vie de l'animal), le nombre de produits chimiques dont la toxicité est encore inconnue ne cesse de croître. Si des mesures concrètes et un calendrier réalisable ne sont pas adoptés dans un proche avenir pour accélérer la transition vers des modèles alternatifs, non seulement le nombre d'expérimentations animales augmentera, mais l'ambition prometteuse de l'UE pourrait se transformer en une accumulation de nouveaux produits chimiques bloqués dans les processus évaluations des agences européennes.

La proposition de Résolution du Parlement européen arrive donc à point nommé pour accélérer cette transition et répondre à l'ambition de l'UE de déployer la prochaine génération d'évaluation des risques liés à l’utilisation de substances chimiques en Europe et dans le monde.

Les alternatives à l'expérimentation animale, également connues sous le nom « New Approach Methods » (ou NAM), promettent de combler le manque de connaissances mettant en difficulté les évaluateurs des risques et les régulateurs grâce à des solutions plus rapides, plus fiables et éthiques qui permettront de mieux identifier, classer et finalement éliminer les substances dangereuses de l’environnement.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi