Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mai 2022

Launch of the European PARC programme to improve chemical risk assessment

The European Partnership for Assessment of Risks from Chemicals (PARC), which is being launched on 12 May in Paris under the French Presidency of the European Union (EU), is seeking to develop next-generation chemical risk assessment, incorporating both human health and the environment in a “One Health” approach.

Jeanne Laperrouze
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© FDA

PARC will help support the European Union’s Chemicals Strategy for Sustainability and European Green Deal’s “zero-pollution” ambition. Bringing together nearly 200 scientific partners from 28 countries as well as EU agencies, PARC is coordinated by the French Agency for Food, Environmental and Occupational Health and Safety (ANSES), with funding on an equal basis from Horizon Europe (the 9th EU research and innovation framework programme), and the partnership’s participants, around an estimated budget of €400 million.

PARC gathers a broad community of research organisations and health agencies to advance research, share knowledge and improve skills in chemical risk assessment. The results of this partnership, which started on 1 May 2022, will be used to support new European and national strategies to reduce exposure to hazardous chemicals and their impact on both human health and the environment.

The goal will be to generate new, easily accessible and usable data, along with new assessment methods and tools which will also contribute to reduce and replace animal testing while better identifying harmful chemicals. In particular, PARC will help with the development of tools to identify new, less hazardous substances that are in keeping with sustainable development approaches.

PARC has strong ambitions for scientific collaboration, and will provide a unique opportunity for the different risk assessment players to work together above and beyond the schemes and timetables associated with the different sector-specific regulations. By identifying opportunities for pooling efforts at national and European levels, it will optimise the resources dedicated to chemical risk assessment and monitoring, and accelerating progress in these areas.

To date, PARC gathers nearly 200 partners from 28 countries, as well as three EU agencies (the European Environment Agency – EEA, the European Chemicals Agency – ECHA and the European Food Safety Authority – EFSA). It is bringing into play public partners across the continent, including European and national health and risk assessment agencies, universities and public research organisations. Five Directorates-General of the European Commission (DG -RTD, DG Grow, DG-ENV and JRC) and the ministries of the countries involved are contributing to the governance of PARC and will monitor its activities.

This partnership will build on previous work, in particular the actions undertaken as part of the European Joint Programme HBM4EU (Human Biomonitoring for Europe) or the H2020 project EU-Tox-Risk. PrecisionTox, ONTOX and RISK-HUNT3R, three H2020 funded projects aiming to develop methods to accelerate the assessment of chemicals without animal experimentation and which together form the ASPIS cluster, will play a key role in PARC. Three PrecisionTox partners, namely the Helmholtz Centre for Environmental Research (UFZ), the Karlsruhe Institute of Technology (KIT) and the University of Birmingham (largest contributor involved in the United Kingdom) will also take part into PARC.

PARC will run for seven years and is scheduled to end in spring 2029. PARC has en estimated budget of €400 million, half of which is being funded by the European Commission and the rest by the partner countries. ANSES is the partnership coordinator.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti

La sélection du Club

Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali
Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat