Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Les terroristes sont des fous !

La question est de savoir si on nous dit la vérité à propos des Islamiste radicalisés, ou si on nous prend vraiment pour un peuple invalide de tout raisonnement. Trouvez-vous normal qu’à chaque fois, que des attentats sont perpétrés, tous les assaillants soient décrits comme des individus présentant des troubles psychologiques, déséquilibrés mentaux, voire fou.

Le diable est rentré dans la maison de Dieu !
La question est de savoir si on nous dit la vérité à propos des Islamiste radicalisés, ou si on nous prend vraiment pour un peuple invalide de tout raisonnement.

Trouvez-vous normal qu’à chaque fois que des attentats sont perpétrés, tous les assaillants soient décrits comme des individus présentant des troubles psychologiques, déséquilibrés mentaux, voire fou.

Aujourd’hui, nous avons un homme de 45 ans, Mickaël H radicalisé depuis 2008, un informaticien de la préfecture de police de Paris, qui tue quatre de ses collègues.
Cet homme décide un bon matin d’acheter un couteau de 25/30 cm, et un couteau à huîtres. Ce garçon a réfléchi, a préparé son acte, et là tout prémédité, il est sensé et a intégré sa logique de destruction.

Pour preuve, le parquet national antiterroriste est saisi après la découverte d’indices renforçant l’hypothèse d’une action djihadiste. Il aurait été en contact avec des personnes radicalisées salafistes. Il a également envoyé 33 SMS à caractère religieux à son épouse.

Salafistes : « Mouvement religieux de l'islam sunnite, prônant un retour aux pratiques en vigueur dans la communauté musulmane à l'époque du prophète Mahomet et de ses premiers disciples » (Wikipédia).

De nos jours, ce sont des activistes et propagandistes et beaucoup plus que des idéologues religieux. Nous assistons, en Europe (pas seulement), à une individualisation du djihadisme, il y a chez certaines personnes un malaise identitaire profond, lié à une insertion discutable, difficile de l’individu à évoluer dans notre société.

Par exemple, si vous regardez dans les cités, il y a une propension au rejet de la société française ; la raison n’est peut-être pas si simple ; pas d’emplois, un chômage des jeunes exponentiels, le colonialisme appuyé, la laïcité, le communautarisme musulman et arabe.

Les fondamentalistes (Iman pour la plupart) trouvent dans ce terreau des ouailles perdues, des non-musulmans fraîchement convertis à recruter.
Notre époque assiste à une montée des fondamentalismes religieux. Dans des milieux en crise d’identité profonde, ce type de conviction peut sécuriser en donnant des repères par la foi.

Je ne suis en aucun doute un spécialiste de la chose, mais comme tout bon citoyen, j’essaie de comprendre le gouvernement qui fait un choix délibéré, afin d’expliquer le terrorisme islamiste par les troubles psychologiques, pour qu’il n’y ait aucune discussion sur le religieux, politiques, de ce phénomène indiscutables et certains. L’épiphénomène de passage à l'acte de la part d'individus présentant une instabilité mentale s'inscrit aujourd'hui comme une tendance lourde.

Il y a aussi le problème d’identité républicaine, voire à mon avis « identitaire », afin d’éviter de devoir retirer la nationalité française à des Français. « La déchéance de la nationalité française est une procédure juridique qui permet de retirer la nationalité française à un national »

Je n’arrive pas à comprendre la mentalité de ces fous furieux, quels qu’ils soient, d’ici ou d’ailleurs. La France, les Français, notre démocratie, notre laïcité, vous acceptent comme vous êtes, avec vos différences pour le bonheur de tous.
Quand vous souhaitez vivre dans un pays qui vous accueille, il serait bon de comprendre la société où l’on vit, de partager ses valeurs essentielles et culturelles et de laisser des choses derrière vous sans les renier.

Si vous ne trouvez pas le bonheur dans notre pays, vous pouvez vous libérer de votre fardeau politique, idéologique et religieux et peut-être aller voir dans un pays et état islamique.
Vous avez le droit à la parole, à votre culte religieux, sans en porter des signes extérieurs afin de ne froisser personnes. La démocratie est ainsi faite.
La religion est un acte personnel, elle n’appartient qu’à soit! Croire ou ne pas croire le vaste dilemme.

https://www.sudradio.fr/…/natacha-polony-tueur-fou-ou-terr…/

Bon dimanche à vous tous
Jean Olmini
Le 6 octobre 2019

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.