Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur.Un fossé du pouvoir d'achat et écologie

Il faut réduire notre consommation, pollution, taxe carbone, l'énergie. Oui, il faut sauver la planète, mais pas à n'importe quel prix!. Ça va trop vite, nous aurions dû commencer il y a quarante ans. Un tsunami de notre société nous attends, qui va s’effondrer face à la rigueur écologique, un pouvoir d'achat de plus en plus restreint.

Le fossé est de plus en plus grand entre Écologie et le pouvoir d’achat. Un grand intervalle est évident, qu’on pressent entre les espoirs des citoyens et les exigences de l’écologie.L’agoraphobie et les réclamations du mouvement des Gilets Jaunes sont sans aucun doute compréhensibles, ils énoncent avant tout que personne n’est aujourd’hui prêt aux sacrifices que réclame l’écologie.

 Il faut réduire notre consommation, réduire nos déplacements en voiture, augmenter la taxe carbone et les taxes sur les carburants et l’énergie ; pourtant les citoyens sont opposés et antinomique aux aspirations de chacun pour l’écologie. 

Oui, il faut sauver la planète, il est temps !

Mais ça va trop vite, nous aurions dû commencer il y a quarante ans ; ça va beaucoup trop vite ! Aujourd’hui, c’est réduire à un paquetage infiniment petit de tout ce qui peut polluer.

Prenons l’exemple de la voiture, notamment les voitures diesel. Le bon citoyen a suivi les recommandations du gouvernement, a changé de véhicule pour une voiture essence. Le problème du véhicule essence consonne davantage que le diesel. De ce fait, les personnes reviennent aux diesels. Entre nous, qui peut changer de voiture du jour au lendemain ? 

Vous l’avez entendu comme moi, un projet de loi qui souhaite réduire aussi les allés et retour des avions de ligne intérieure, au profit du train. Interdisons ! Interdisons ! 

« La question est donc désormais posée clairement : se pourrait-il que ? C’est ce que pensent de plus en plus d’experts. Fait marquant : des personnalités politiques de premier plan ont également mentionné ce risque. Outre Yves Cochet, ex-ministre de l’Environnement qui évoque régulièrement cette question, Edouard Philippe a cette année mentionné à plusieurs reprises dans diverses interviews l’idée d’un effondrement de civilisation en citant les ouvrages de Jared Diamond, tandis qu’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU a mentionné ce risque lors d’une Assemblée Générale des Nations Unies». 

Tous ces éléments vont créer un marasme, un tsunami de notre société qui va s’effondrer face à la rigueur écologique. Le pouvoir d’achat sera restreint, une consommation misérable, l’industrie à l’arrêt… Oui, je sais, c’est pessimiste; mais regardons les choses en face. Ça va trop vite !

 https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/18/2908831-62-francais-pouvoir-achat-est-plus-important-transition-energetique.html

 Bon dimanche à vous tous.

Jean Olmini

Le 9 juin 2 019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.