Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Chasseur sachant chasser !

ONCFS, a enregistré un nombre total de 131 accidents, en forte hausse par rapport aux 113 cas consignés la saison précédente. Dans le Gers un chasseur vise un sanglier, il tire sur une voiture avec trois enfants à bord. a gravité des conséquences d’accident de chasse, un drame absolu que rien ne pourra réparer.

 De nos jours quand la chasse est ouverte, nous ne savons pas si c’est pour l’homme ou pour le gibier. Chaque année, il y a une centaine d'accidents de chasse en France.

 Du 1er juin 2018 au 31 mai 2019, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), a enregistré un nombre total de 131 accidents, en forte hausse par rapport aux 113 cas consignés la saison précédente.

 La gravité des conséquences d’accident de chasse, un drame absolu que rien ne pourra réparer.

 D’après l'ONCFS, « la très grande majorité » des décès est liée à un manquement aux règles élémentaires de sécurité : non-respect de l'angle de sécurité de 30 °, tir sans identification, mauvaise manipulation de l'arme

 Il y a de plus en plus de chasseurs tués par d’autre chasseur. Mais il y a aussi des particuliers pris pour cible. Des chasseurs qui tirent sur des ramasseurs de champignons, des vététistes, de simple promeneur.

 Dans le Gers un chasseur vise un sanglier, il tire sur une voiture avec trois enfants à bord.

« J'ai entendu tirer et ma lunette arrière a explosé ! Puis, les enfants, complètement paniqués se sont mis à crier… Je me suis arrêté ». Témoigne-t-il dans la Dépêche du Midi. Serge Boulbès

 Il y a quelques jours, un chasseur septuagénaire tue un autre chasseur du même âge et prend la fuite ; rattraper par les gendarmes une heure plus tard, en complète en sidération.

Un vététiste tué par un chasseur en Haute-Savoie.

 L’an dernier c'est une femme qui était atteinte d'une balle en pleine gorge sur la commune de Saint-Léger-le-Petit, en bordure du département du Cher et de la Nièvre.

Deux surfeurs affirment avoir été pris pour cible par des chasseurs pendant qu'ils pratiquaient leur sport sur la plage de Lostmarc'h.

Et cetera… Je pourrais en inscrire beaucoup d’autres.

 La question de la dangerosité de la chasse et de la cohabitation entre chasseurs et promeneurs doit être la première interrogation à se poser.

Quelques consignes :

Identifier avant de tirer ! Identifier avant de prendre la visée ! L’index ne doit jamais quitter le pontet ! Je pré-épaule mon arme, canon à 45° vers le sol et je cherche à identifier… etc.

Vous trouverez tous les renseignements sur le sujet à chasseurdesanglier.com/article-identifier.

 https://www.ladepeche.fr/2019/02/26/il-vise-un-sanglier-et-touche-une-voiture-avec-3-enfants-a-bord,8038924.php

 Sources : La Dépêche du Midi, Le Monde, Le Figaro, Le Point, Oncfs.gouv, Les répliques….

 

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Dimanche le 10 novembre 2019

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.