Monsanto a secrètement fiché 200 personnalités

Des dossiers inédits de fichage. Une fuite de documents confidentiels, qui portent la signature d'une agence de communication américaine FleishmanHillard travaillant pour Monsanto, a permis aux journalistes de mettre la main sur des documents inédits. C’est au journal de 20 h sur France 2, que les journalistes L’Œil du 20 heures décrypte et analyses le fichage secret .

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !
Monsanto a secrètement fiché 200 personnalités, pour promouvoir le glyphosate


  Pas de chance pour le groupe chimique allemand Bayer qui se trouve dans la tourmente de fichage, propriétaire de Monsanto depuis 2018. Justement, Bayer savait ou ne savait pas ! ?

Des dossiers inédits de fichage. Une fuite de documents confidentiels, qui portent la signature d'une agence de communication américaine FleishmanHillard travaillant pour Monsanto, a permis aux journalistes du 20 heures de mettre la main sur des documents inédits.

C'est une fuite de documents confidentiels qui a permis aux journalistes du journal Le Monde et de l'Œil de France 2 à révéler cette affaire.

Le fichier s’apparente à des tableurs abondamment complets, avec des détails étonnants. Les personnes sont ordonnées selon leur influence ou crédibilité.
Les journalistes ont trouvé : « Deux tableurs, avec les opinions, et un fichier des cibles avec un code couleur, avec des personnes à éduquer, surveiller, et des actions à entreprendre pour convaincre les gens du renouvellement de l'homologation du glyphosate en Europe (on est alors en 2016). » (France Inter)

C’est au journal de 20 h sur France 2, que les journalistes L’Œil du 20 heures décrypte et analyses le fichage secret de centaines de personnalités en France, journalistes, politiques et scientifiques, en fonction de leur position sur les pesticides, notamment le glyphosate, du groupe américain Monsanto.
Les documents décortiqués par l'Œil du 20 heures divulguent la mise en place de manœuvres de lobbying personnalisées afin d’influencer des responsables d'opinion dans le débat public sur cette molécule controversée. Utilisant parfois des informations privées, et constituer une base de données avec les opinions des personnes est illégal en France.

C'est le fichier France de Monsanto, qui peu présumer et nous laisser à penser, qu’il y a d'autres fichiers pour d'autres pays. Le Parquet de Paris ouvre une enquête suite aux soupçons d'un fichage illégal de centaines de personnalités par l'entreprise Monsanto.

Que penser de tout ça ?

Des certaines d’entreprises, qui fichent illégalement et surveillent leurs salariés chez eux, ce n’est pas nouveau. Rappelez-vous Ikea en 2012, Le Canard enchaîné révélant que le marchand de meubles suédois, ficherait ses salariés.

Pareillement, une entreprise de nettoyage dont un salarié a porté plainte. « Je me sentais épié », se souvient de cet ancien salarié d’une entreprise de nettoyage. « Pour en avoir le cœur net, je me suis décidé à emprunter de petits chemins de traverse ; et en effet, une voiture s’est mise à me suivre partout où j’allais » (La Croix)

En 2010, c’est Acadomia. Leader du soutien scolaire, que la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) a adressé à la société Acadomia, un rappel à l’ordre par la CNIL. Des fichiers, élèves et enseignants, dans lesquels elle compile de nombreuses données sur ces personnes (Le Point).

Malheureusement, beaucoup d’autres sociétés depuis des années fichent leurs employées. Aujourd’hui nous sommes fichés, en tout lieu, l’omniprésence de suivisme, sur le Net, Facebook, Twitter Wathsapp, Instagram, et autres…

En règle générale, 4 types de données sont susceptibles d’être collectés sur les réseaux sociaux :– les informations de profil (nom, âge, profession, études, etc.) – les traces de votre activité (likes, partages, commentaires, adhésion à des groupes, etc.) – votre activité silencieuse (chacun de vos mouvements est enregistré même si vous êtes silencieux.) – la géolocalisation de votre appareil. (Journal community managers) 

Notre Hypermarché avec les cartes de fidélité ; notre banque, la Banque de France. Dans une autre perception, les hôpitaux, carte vitale ; la Police, la Gendarmerie, les impôts ; les badges d’entreprises ; notre téléphone portable. Et d’autres qui manquent assurément…
  Je vais vous raconter une petite histoire que j’avais entendue sur une radio il y a quelques années. Bizarrement, je ne l’ai pas retrouvé sur le net ! 
C’est une société qui produit des protections intimes pour fuites urinaires et incontinence.
Principalement pour femme.

Afin de contrer la rude concurrence, et en collaboration les Hypermarché amis, cette société ciblait toutes personnes qui achetaient des protections, afin de leur expédier des promotions, grâce à la carte de fidélité dont ils avaient l’adresse de leurs domiciles.
Grâce à une fuite, l’action que projetait cette société a été annulée et les dossiers détruits

 Source : La Dépêche du Midi, Le Monde, Libération, Le Point, La Croix, Journal community managers; France Inter, France2,

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/glyphosate-des-centaines-de-personnalites-secretement-fichees-et-ciblees-en-fonction-de-leur-soutien-a-monsanto_3435581.html

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Dimanche 12 mai 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.