Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur.Cosmétiques,Ingrédient indésirables.

Les produits cosmétiques, d’hygiène et de beauté, sont soi-disant de prendre soin de notre peau, ils regorgent de composants aux effets indésirables pour la santé. UFC que choisir, révèle que dans des produits cosmétiques on trouve des Ingrédients indésirables.

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur. Produits cosmétiques, des Ingrédient indésirables.
 
Les produits cosmétiques, d’hygiène et de beauté, sont soi-disant de prendre soin de notre peau, ils regorgent de composants aux effets indésirables pour la santé. Substances indésirables « dans 400 cosmétiques » selon l'UFC-Que Choisir.

UFC que choisir, révèle que dans des produits cosmétiques on trouve des Ingrédients indésirables, et autres perturbateurs endocriniens, dans des crèmes, tampons et serviettes hygiéniques, déodorants, bains de bouche, couches pour bébés, cosmétiques. UFC enquête et décrypte pour choisir les meilleurs produits.

Que choisir a ciblé 171 produits du quotidien, ils ont identifié les références saines et celles qui contiennent des composants toxiques. « L'industrie des cosmétiques utilise ces composés indésirables "à la faveur d'une réglementation laxiste", s'indigne l'UFC. »
« Pour les perturbateurs endocriniens par exemple, "les projets de définition proposés par la Commission européenne exigent un niveau de preuve si élevé que, dans la pratique, aucune substance ne se verrait interdite", regrette-t-elle. »

Pour ceux qui ont une connaissance des produits cités voici 20 ingrédients, « ammonium lauryl sulfate, BHA, BHT, Benzophenone-1, Benzophenone-3, Butylparaben, Cyclomethicone, Cyclopentasiloxane, Ethylhexyl methoxycinnamate, Hydroxypropyl bis(n-Hydroxyethyl-p-Phenylenediamine) HCl, Methylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone, N,N-bis(2-Hydroxyethyl)-p-Phenylenediamine sulfate, Phenoxyethanol, Propylparaben, Sodium lauryl sulfate, Sodium propylparaben, Triclosan, p-Phenylenediamine. Ce qu'on leur reproche ? Certains sont des perturbateurs endocriniens (ils interagissent avec notre système hormonal.), tel le BHA ou le BHT, d'autres sont des allergènes comme le sodium lauryl ou la methylisothiazolinone. »

Sur le site UFC des experts, vous proposent des tests comparatifs.

Malheureusement, malgré les alertes révélées par les scientifiques, 143 substances préoccupantes, sont encore autorisées, grâce à un puissant lobbying des industriels.

Perturbateurs endocriniens, des substances toxiques, irritantes, « le propylparaben dans la crème hydratante Mixa, lebutylphenymethylpropionate substance toxique dans le crème Nivea soft, dans le shampoing antipelliculaire 2 en 1 Head & Shoulders.

Même les grandes marques sont épinglées, relève l'UFC-Que Choisir. « Ainsi parmi les 26 produits contenant les tristement célèbres parabènes à longue chaîne, on trouve 3 produits de la marque 'Roc', 2 produits de chez 'L’Oréal', 2 produits 'Carrefour', 2 de chez 'Leclerc', ainsi que chez 17 autres marques courantes »

Dans de très nombreux produits cosmétiques le dioxyde de titane qui peut se trouver dans le « dentifrice, le rouge à lèvres ou les bains de bouche, y compris ceux destinés aux enfants ».

Même les produits pour « les bébés ne sont pas épargnés » déplore l’association UFC Que Choisir. On y trouve du Phenoxyethanol un conservateur toxique pour le foie, a été retrouvé dans plusieurs crèmes pour nourrissons.

Je reconnais qui il est difficile pour des néophytes de tout analyser et d’interpréter tous les paramètres, les codes qui ne sont pas inscrits sur les boîtes. Par contre nous comprenons très bien le danger qui nous menace si nous ne faisons rien !
Faire très attention aussi au « Produits Miracle », mentions trompeuses, packaging « verts » Les fabricants ont bien compris que la référence au naturel faisait vendre. Ils n’hésitent pas à en user et en abuser pour nous convaincre d’acheter, quitte à mentir de manière éhontée sur les emballages.

https://www.quechoisir.org/comparatif-ingredients-indesirables-n941/
Source : UFC Que Choisir ; La Dépêche du Midi ; Avantages, Le Parisien ; L’Obs ; La Révolution des Tortues.

Bon dimanche à vous.
Jean Olmini
Le 16 juin 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.