Bifurquons : pour une transition énergétique

Un petit billet pour tenter de convaincre - au delà des idées préconçues - qu'une transition énergétique est possible ... en montrant concrètement comment on peut satisfaire les exigences techniques qui s'imposent.

La nécessité d'une transition énergétique semble communément admise, dans l'opinion publique, mais elle soulève souvent une objection: c'est bien beau, mais on fait comment ? C'est précisément à cette question qu'il s'agit de répondre. Voici tout d'abord le point de départ de l'analyse:

Dans leur fonctionnement et dans leur développement, nos sociétés (capitalistes et productivistes) ont utilisé la croissance comme moteur pour créer toujours plus de richesses et de profit. Pour alimenter ce moteur elles ont consommé toujours plus de ressources naturelles et d'énergie, sans prendre en compte le fait que notre Terre est finie et qu'elle ne peut pas assurer une croissance infinie.

Le réchauffement climatique constitue une véritable menace pour notre écosystème, c’est à dire pour notre vie sur Terre. Tel qu’il se manifeste déjà actuellement, le réchauffement climatique doit être pris comme un rappel à l'ordre sérieux.

La question fondamentale est donc de changer cet ordre du monde, dans lequel la consommation mondiale d'énergie est à 80% d'origine fossile, alors que les énergies fossiles sont la principale cause de la production de CO2 et que le CO2 est l'un des principaux Gaz à Effet de Serre... qui sont eux-mêmes largement responsables de ce réchauffement climatique.

Le besoin fondamental d’énergie doit donc être contenu et nous devrons remplacer les énergies fossiles par des sources d’énergies renouvelables (EnR), moins polluantes.

On admet également la nécessité de planifier la sortie de l’énergie nucléaire, à mesure que les centrales nucléaires arrivent au bout de la durée pour laquelle elles ont été conçues: pour des raisons de sureté, de sécurité et d’envahissement par les déchets nucléaires.

Ces hypothèses, fondées sur des données scientifiques objectives largement partagées, seront considérées comme acquises dans cette présentation. Elles pourront donner lieu à des débats, mais dans un autre contexte.

Dans ce qui suit :

  1. Nous poserons d'abord la question des ressources énergétiques renouvelables, d'une part quant à leur existence en quantité suffisante (ce qui est l'évident préalable à toute discussion sur le sujet), d'autre part quant à leur disponibilité.Il faut en effet prendre en compte la nature intermittente des EnR. C'est un obstacle majeur à l'équilibre d'un réseau électrique qui doit être satisfait en temps réel, malgré d'importantes variations saisonnières et des pics de consommations (qui n'ont aucune corrélation avec les pics de production des EnR).
  2. Il faut donc s'assurer d'un «foisonnement» des EnR, qui assurera une production relativement stable par un effet de moyenne sur l'ensemble des sites répartis sur le territoire, et en connexion avec nos pays frontaliers.
  3. Ensuite élaborer un (ou des) scénarios de transition, précisant les objectifs de sobriété et d'efficacité énergétiques, tenant compte de la nature des consommations énergétiques et des secteurs de consommation.
  4. Au passage, il faudra donc considérer le système énergétique dans sa complexité pour prendre en compte les liens entre différents domaines (diagrammes de Sankey)
  5. Partant des chiffres clefs de l'énergie en France, on verra (sur deux domaines d'efficacité énergétique) comment il serait possible, quantitativement, de s'engager sur une trajectoire fortement décroissante des consommations énergétiques.
  6. Enfin, il faudra étudier précisément la question de l'équilibre du réseau électrique, en partant d'une étude de cas qui explicite la difficulté. Pour ensuite préciser quelques exigences:
      • /1/l'interconnexion des réseaux,
      • /2/ la production massive d'EnR,
      • /3/la captation du CO2 pour l'intégrer dans la fabrication de bio-méthane,
      • /4/ le stockage d'énergie à court terme,
      • /5/ le stockage d'énergie à long terme,
      • /6/ les centrales thermiques à cycle combiné,
      • /7/ les utilisations énergétiques de H2,
      • /8/ l'effacement des consommations   ...   et le sujet ne sera pas épuisé
  7. Pour terminer, nous insisteront sur la nature politique des décisions concernant transition énergétique.

Voilà le plan de ce billet.

Son contenu intégral est accessible ici (au format .pdf)...

Vos commentaires seront les bienvenus

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.