jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

3301 Billets

5 Éditions

Billet de blog 13 sept. 2008

En recevant le pape, n'oublions pas Khadafi

Voici les propos que le chef de l’Etat libyen tenait le 11 décembre 2007 dans les salons de l’hôtel Ritz, place Vendôme, à Paris, devant un parterre d’une centaine de hautes personnalités représentatives de la vie politique et intellectuelle de notre pays, parlementaires, ministres, anciens ministres, universitaires, écrivains, artistes.

jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici les propos que le chef de l’Etat libyen tenait le 11 décembre 2007 dans les salons de l’hôtel Ritz, place Vendôme, à Paris, devant un parterre d’une centaine de hautes personnalités représentatives de la vie politique et intellectuelle de notre pays, parlementaires, ministres, anciens ministres, universitaires, écrivains, artistes. Quelques personnalités brillaient aussi par leur absence, telle que Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères en exercice, qui avait bien reçu le carton d’invitation à la « Grande rencontre culturelle en présence du Guide », ainsi qu’il était libellé ; mais qui avait décliné l’honneur, prétextant un emploi du temps surchargé.

.

En revanche, l’ancien ministre des affaires étrangères, Roland Dumas, était là pour accueillir le Guide et lui souhaiter « profonde et cordiale bienvenue ». Un autre ex-ministre des affaires étrangères, Hervé de Charrette, était également présent. Il ne faut pas s’étonner outre-mesure que les invités, tenus par la rigueur d’une certaine étiquette, soeint restés bouche cousue, en entendant les propos que le leader libyen allait leur tenir : l’ensemble de la presse, au contraire, aurait pu, le lendemain, se montrer moins frileuse et considérer que ces propos méritaient d’être portés à la connaissance des Français, qu’ils soient ou non catholiques.

(...)

Au lieu de cela, ce fut un assourdissant silence, très exceptionnellement rompu par quelques supports d’expression

« L’erreur qui est commise aujourd’hui, disait Khadafi, c’est de penser que l’islam, c’est la religion de Mahomet. Non, c’est celle de Jésus, de Moïse et celle de Mahomet, le dernier des prophètes. Croire en Dieu, les anges et ses prophètes, c’est cela l’islam. Jésus n’a pas été envoyé à l’Europe, mais aux fils d’Israël pour corriger la loi de Moïse. Ils ont essayé de tuer Jésus, mais comme le dit le Coran, ce n’est pas Jésus, c’est un autre qui a été crucifié. La croix que vous portez n’a aucun sens, comme vos prières n’ont aucun sens. »

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.net

.

(*) Alain Finkielkraut, sur RCJ le 14/12//07 ; site internet : http://www.juif.org, vidéo 2784

(**) Khadafi, un an et demi plus tôt, le 10 avril 2006, en visite à Tombouctou, au Mali, avait déclaré:

« Tous les peuples doivent être musulmans. Nous avons 50 millions de musulman en Europe. Il y a des signes qui attestent qu’Allah nous accordera une grande victoire sur l’Europe : sans épée, sans fusils, sans conquête. Les 50 millions de musulmans d’Europe feront de cette dernière un continent musulman. Allah mobilise la Turqui, nation musulmane et va permettre son entrée dans l’Union européenne. Il y aura alors 100 millions de musulmans en Europe. L’Europe subi notre prosélytisme, tout comme l’Amérique. Elles ont le choix de devenir musulmanes ou de déclarer la guerre aux musulmans. »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa