jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

3423 Billets

5 Éditions

Billet de blog 15 juil. 2013

jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

Christianisme : le Diatessaron ou l'harmonisation des Evangiles

jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La divergence entre les sources les plus primitives est un problème chez les premiers chrétiens avant même toute organisation de l'Eglise, comme on le voit avec la tentative d'harmonisation opérée au milieu du IIème siècle par Tatien, avec son Diatessaron (signifiant à travers les quatre) qui connut, dit-on, un très grand succès et contribua par là à l'expansion du christianisme. Ses tendances gnostiques le font classer parmi les hérétiques par Irénée.

Ces tentatives d'harmonisation inaugurées par Tatien ne cesseront jamais tout au long de l'histoire du christianisme et continuent aujourd'hui. En 1890, Léon Tolstoï fait paraître un Abrégé de l'Évangile (vulgairement appelé L'Évangile selon Tolstoï) qui a fait l'objet d'une re-publication en français en 1969. [1] Vers la fin du XIXème siècle paraissait en France, sous la signature du chanoine Alfred Weber, un ouvrage intitulé Le Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, ou les Quatre Évangiles en un seul, qui remporta un immense succès, dépassant le million d'exemplaires en plusieurs dizaines d'éditions. Il est certes aujourd'hui tombé dans l'oubli, mais on ne peut en faire le reproche aux Editions Saint Rémi qui l'ont republié en 2012. [2] Dix ans auparavant, un prêtre catholique fort connu du grand public, en particulier pour ses ouvrages sur la mariologie, René Laurentin, décidait de parachever une œuvre fort abondante par un Nouveau Diatessaron, qu'il présentait en ces termes : "Etant enfant, j'avais été intrigué par la publicité d'un livre intitulé les Quatre Evangiles en un seul, mais j'ai attendu quatre vingts ans pour le retrouver. La critique a fait disparaître ce best-seller, malgré son formidable tirage : un million d'exemplaires de 1898 à la guerre de 1914 .Un tel propos est aujourd'hui contesté dans son principe même, pour deux raisons :

- L'amalgame de quatre auteurs différents est littéralement un pot-pourri, un monstre à proscrire, dit-on, car les exégètes concentrent avec raison leur attention sur chaque texte : son originalité, sa spécificité, ses différences propres ;

- Chaque Évangile est unique, irréductible aux autres ; il a son auteur, son style original, insiste-t-on, les mélanger, c'est abolir l'inspiration de l'Esprit-Saint, Auteur principal. Ne désacralisons pas les Évangiles, protestera-t-on.

Braver ces arguments sérieux, n'est-ce pas une erreur, voire une faute ? Voici les raisons qui m'ont invité à sauter le pas, en tout respect des objections qu'il importe de prendre en compte."[3] L'abbé Laurentin (ancien expert à Vatican II ; membre de l'Académie théologique pontificale de Rome, professeur émérite de l'Université catholique de l'Ouest, âgé aujourd'hui de 96 ans) ne voit entre les quatre évangiles que des contradictions apparentes ; s'y attarder est la preuve d'un rationalisme particulièrement démodé ; les évangiles sont pour lui, en réalité, concordants ; il va même jusqu'à dire qu'à les bien examiner, les divergences convergent. Le cas de l'abbé Laurentin est d'autant plus intéressant qu'il est, d'autre part, l'auteur d'une Vie authentique de Jésus en deux volumes dont le second porte en sous-titre : Fondements, preuves et justifications. [4] Il présente son Nouveau Diatessaron à la fois comme le couronnement de son œuvre historique sur Jésus de Nazareth et comme la réhabilitation de l'entreprise de Tatien : " Le présent livre est resté fidèle au projet bimillénaire de Tatien. C'est le stade ultime de La Vie authentique de Jésus-Christ, en deux volumes, publiés chez Fayard en 1997". [5]

            Au-delà de ces tentatives récurrentes, à travers les siècles, de rétablir la rationalité là où il est trop claire qu'elle souffre énormément, l'esprit critique n'a jamais complètement renoncé à ses droits.


[1]  Tolstoï, L. Abrégé de l’Évangile. Paris: Éditions Klincksieck, 1969 ; cette publication a fait l'objet d'une recension par Jean-Pierre Deschepper, dans la Revue philosophique de Louvain,  Année   1970    Volume   68 , Numéro 99, pp. 400-401.

[2]Weber Alfred un ouvrage intitulé Le Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, ou les Quatre Évangiles en un seul 2012, Editions Saint Rémi, BP 80-33410 CADILLAC

[3] Laurentin René, le Nouveau Diatessaron, les quatre Évangiles en un seul Paris, 2002

[4]  Laurentin René, Vie authentique de Jésus Christ. 1, Récit  et Vie authentique de Jésus Christ. 2, Fondements, preuves et justification. Paris, 1996 ; voir en annexe : le cas Laurentin

[5] Laurentin R. op.cit. p 400 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Après la victoire de Giorgia Meloni, les féministes veulent réveiller l’Italie
L’accession au pouvoir du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, de ses idées racistes, de sa culture patriarcale et de son homophobie décomplexée, fait craindre le pire en Italie. Le pays enregistre déjà un lourd retard en matière de droits des femmes. Mais une nouvelle génération entend bousculer l’ordre établi.
par Ellen Salvi
Journal
Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Donné favori, le bloc des droites, emmené notamment par la post-fasciste Giorgia Meloni, a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre 2022. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Nos articles, entretiens et reportages.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicales
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost