jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

3313 Billets

5 Éditions

Billet de blog 28 août 2008

Origines du christianisme (6) : a priori et tabous théologiques.

Voici, aujourd'hui, le cinquième extrait de mon livre en cours de publication, intitulé : "L'enseignement laïque des origines du christianisme- dé-théologiser l'histoire".Je ferai prochainement le point sur ce qui a déjà été mis en ligne sur mon blog de Médiapart, ainsi que sur les coordonnées des différents fichiers placés sur mon site perso et téléchargeables.

jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici, aujourd'hui, le cinquième extrait de mon livre en cours de publication, intitulé : "L'enseignement laïque des origines du christianisme- dé-théologiser l'histoire".

Je ferai prochainement le point sur ce qui a déjà été mis en ligne sur mon blog de Médiapart, ainsi que sur les coordonnées des différents fichiers placés sur mon site perso et téléchargeables.

.

La partie d'aujourd'hui est une introduction à une rétrospective assez longue de l'histoire de la recherche en la matière.

.

On peut la télécharger, comme précédemment, à cette adresse :

.

http://www.lelivrelibre.net/E.pdf

.

Je ne mets donc pas ici la totalité de cette partie (plutôt brève: 6 pages format 14,5 x21) mais un résumé :

.

Merci de votre attention

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.net

.

résumé :

.

"L'histoire conventionnelle des origines du christianisme, telle qu'elle est enseignée dans nos écoles ne constitue pas seulement une infraction au principe de laïcité. C'est, par dessus tout, une infraction au principe de vérité, au principe de scientificité, au principe d'historicité.

.

Pour comprendre cet étrange phénomène, il faut savoir que tout se passe comme si la foi chrétienne qui relève pourtant de l'expérience vécue intime, dont le siège est le coeur de chaque individu, avait besoin de données historiques vérifiables par l'intelligence et estampillées par une institution représentant l'autorité.

.

D'autre part, toute critique présentée par l'incroyant, ou le sceptique, et fondée dans le registre historique, est perçue par le croyant comme une remise en cause de sa foi religieuse, quand ce n'est pas comme une insulte ou une attaque.

.

Il semblerait qu'aujourd'hui - ce ne fut pas toujours le cas - la présentation traditionnelle des origines du christianisme ne doive pas faire l'object du moindre soupçon.

.

Pourtant, l'existence d'un Jésus historique n'est pas une exigence de l'histoire; mais c'est une exigence de la religion. Il semblerait qu'aujourd'hui, il faille, dès cet instant, l'histoire ait à se plier devant cette exigence religieuse. L'existence historique doit être présentée comme une vérité indiscutée parce qu'indiscutable.

.

Toutefois, paradoxalement, une critique semble avoir acquis, subrepticement, droit de cité sans que,pour autant, personne ne veuille en mesurer les conséquences, c'est que Jésus de Nazareth n'aurait pas fondé le christianisme.

.

Depuis les origines de la recherche scientifique sur les origines de cette religion, qui comme nous le verrons, remontent au protestantisme libéral allemand du début du XIXème siècle, une distinction avait été établie entre le "Christ de la foi" et le "Jésus de l'histoire". Les deux ne se confondent pas, sauf dans l'histoire conventionnelle. Dans l'histoire dé-théologisée, ce qu'il faudra arriver à poser comme questionnement, sans que les communautés chrétiennes, ne veuillent l'interdire en se prétendant outragée, c'est ceci :

.

Le "Jésus de l'histoire" a-t-il donné naissance au "Christ de la foi" ? Ou bien le "Christ de la foi" a-t-il donné naissance au "Jésus de l'histoire" ?

.

Dans sa biographie de Jésus, parue en 2007, Benoit XVI reprend les deux expressions, qui étaient tombées en désuétude, mais naturellement non sous la forme d'un questionnement, mais sous la forme d'une affirmation (et de quelques dénégations).

.

Le positionnement du pape doit-il déterminer le travail des historiens, notamment dans une université laïque ?"

.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal
Le boycott, ou l’abstention par le versant politique
Boycotter l’élection présidentielle pour imposer l’idée d’un processus constituant : l’idée resurgit à l’occasion du scrutin d’avril 2022. Des militantes et militants politiques à gauche veulent faire des abstentionnistes une force politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Moyen-Orient
La nouvelle donne au Moyen-Orient pourrait relancer l’accord sur le nucléaire iranien
À peine élu, Joe Biden a décidé de ressusciter l’accord international avec Téhéran rompu par Donald Trump. Pour la République islamique, qui cherche à obtenir la levée des sanctions internationales, c’est aussi un objectif prioritaire. 
par René Backmann

La sélection du Club

Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire