Le parcours de Slim Ben Achour, avocat engagé

Slim Ben Achour est avocat à la Cour d’appel de Paris, spécialiste des questions d’égalité et de non-discrimination, membre du syndicat des avocats de France.

Spécialisé en droit du travail, engagé contre la discrimination, Slim Ben Achour, 50 ans, a formé avec Emmanuelle Boussard-Verrecchia, Savine Bernard et Joao Viegas une confrérie informelle baptisée les "avocamarades".

Tous disciples de Tiennot Grumbach, figure du barreau et homme de gauche engagé décédé en 2013, ils se sont battus à ses côtés pour une cause emblématique : celle de mineurs du Nord et du Pas-de-Calais, Résistants sous l’Occupation, licenciés après des grèves en 1948 et 1952.

Après une première victoire judiciaire en mars 2011 auprès de la cour d’appel de Versailles (annulée depuis en cassation) qui a ordonné des indemnisations, les "avocamarades" ont obtenu de la gauche qu’elle reconnaisse l’injustice et verse les indemnités.

En septembre 2016, les derniers mineurs, dont le nonagénaire Norbert Gilmez, se sont vu restituer leurs médailles militaires. "Un message d’espoir à ceux qui se sentent abandonnés", leur a dit François Hollande.

L’illustration pour Slim Ben Achour et ses amis de la pertinence de la stratégie dite du "perdu-gagné", consistant à porter une cause sociale juste devant les tribunaux, même si elle semble sans espoir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.