Une plateforme d'entraide

Un bélinétois ( Gironde 33 ) crée une plateforme d'entraide. Envie de rendre service? Besoin d'aide ? La plateforme Entraide2020.com est là, créée par un Bélinétois, Jean-Edouard Canton. "Cela m'est venu tout naturellement à l'esprit, car j'avais envie d'aider les gens confinés. J'ai l'idée d'une plateforme, via un site de géolocalisation, pour échanger et agir localement."

 

Courrier de Gironde Avril 2020 Courrier de Gironde Avril 2020

 

 

 

 

 

Envie de rendre service? Besoin d'aide ?

 

La plateforme Entraide2020.com est là, créée par un Bélinétois,  ( 33 Gironde )
Jean-Edouard Canton: "Cela m'est venu tout naturellement à l'esprit, car j'avais envie d'aider les gens confinés.
J'ai l'idée d'une plateforme, via un site de
géolocalisation, pour échanger et agir localement.
Je voulais soutenir les producteurs et les petites entreprises en permettant à des voisins solidaires
de proposer de l'aide dans son quartier, sa commune, son département."
L'utilisation du service est rapide et gratuite.
Il ne nécessite aucune application ni installation de logiciel. Le site compte déjà une centaine d'inscriptions.
Les personnes qui ont besoin d'aide peuvent trouver un magasin, quelqu'un pour faire des courses, un moyen de transport,
un troc, un tour à l déchetterie, etc.
Elles pourront trouver un bénévole, un producteur, une entreprise proche de chez elles, mais aussi pour des proches ailleurs en France.
Dans cet annuaire, on peut également trouver des personnes qui ont besoin d'aide, des restaurants ouverts qui proposent la livraison
à domicile, des opticiens qui peuvent dépanner pour une branche de lunette cassée,
des agriculteurs qui veulent ventre leur production ou bien recruter...
Pour s'inscrire, il est nécessaire d'activer la localisation GPS sur son téléphone ou son PC et se rendre sur le site.
Les propositions et les recherches sont géolocalisées et la recherche est facilitée par le classement du plus proche au plus loin.
Les contacts entre les "aidants" et les "aides" sont possibles par mil ou par téléphone...
" Des catégories de services sont déjà définies, mais elles peuvent évoluer en fonction des demandes,
dans le respect des règles sanitaires : Limiter les déplacements, respecter les distances entre les personnes..."

Sur le Courrier de Gironde, du 24/04/2020
Par Patricia Droge.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.