jtombeur
Journaliste bientôt « honoraire »
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 janv. 2013

Medialogie : BHL, la Libye, le Mali, la Syrie…

jtombeur
Journaliste bientôt « honoraire »
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je n'ai malheureusement pas l'occasion de lire (enfin, de sitôt) l'entretien exclusif de Bernard-Henri Lévy avec des journalistes de Nice-Matin, passé dans le giron de Bernard Tapie, publié ce lundi 14 janvier 2013.

Je m'en remets au titre paru sur le site du quotidien (« Hollande a compris que les terroristes n'ont pas de frontière ») et à cette phrase relative à l'intervention militaire française au Mali : « Les terroristes n'ont pas de frontières. Les démocrates ne doivent pas en avoir non plus. Le poison, le vrai poison, c'est le souverainisme. Et je suis heureux que Hollande, comme Sarkozy, l'ait compris. La Libye a fait précédent, le Mali fera jurisprudence. ».

Transposons : je suis heureux que Poutine, comme Sarkozy, l'ait compris. Le Mali fera jurisprudence et ouvrira la voie à une intervention de la Russie et de l'Iran en Syrie.

J'aimerais lire au plus vite l'ensemble de l'entretien pour vérifier si une question sur la Syrie a été posée à BHL.
Il semble qu'il ait été interrogé sur Gérard Depardieu, dont on s'attend qu'après avoir eu vent de l'entretien de BHL, il interpelle Poutine et l'appelle, avec la Très Sainte et Très Orthodoxe Russie, à soutenir l'offensive française au nord du Mali. Et puis, une nouvelle version de Babette s'en va en guerre, avec Brigitte Bardot sous le casque au Mali, ce serait certainement bienvenu.
Ah, mais non, BHL ajoute : « la seule chose qui m’a vraiment choqué ce sont les déclarations de Depardieu sur la Russie de Poutine. Traiter en grand démocrate le massacreur des Tchéchènes, le tortionnaire des Pussy Riot, l’homme qui continue d’envoyer au goulag les ennemis de son régime, c’est assez dégueulasse. ».

Sur divers points de l'implication de la France au Mali, on pourra consulter sur Come4News (.com) :
« La France frappe au cœur : boum, La Mecque rasée ».
Mais c'est un autre sujet.

Il s'agira de constater, à la lecture de l'édition papier de Nice-Matin, comment se mène un entretien avec Bernard-Henri Lévy, ou plutôt ce qu'il en résulte. Les bonnes questions ont-elles été posées ? Les bonnes questions de relance ont-elles suivi (pour savoir ce qu'il en aurait résulté, il faudrait obtenir des informations de la rédaction de Nice-Matin, notamment du secrétariat de rédaction). ?

Comment BHL choisit-il ses formules (ainsi de « mieux vaut un enfant adopté par des homosexuels aimants que mis au congélateur que mis au congélateur par les époux Courjault ») ? Lui rétorque-t-on que Jean-Louis Courjault a obtenu un non-lieu (pour l'accusation de complicité) ou non ?

Alors que, pour La Règle du Jeu, BHL envisage pour la Syrie « le pire scénario [qui] laisserait face à face, le moment venu, extrémistes et démocrates, fous de Dieu et musulmans modérés », lui est-il opposé quelques similitudes avec la Libye d'à-présent ? Lorsqu'il préconise de faire en Syrie « ce que les Américains ont fait en Irak », lui oppose-t-on ce qu'il en subsiste aujourd'hui ?

Une chose est sûre, comme il l'énonce : « Poutine ne mourra pas pour Tartous ». Et Bernard-Henri Lévy ne mourra pas pour Bamako.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie