L’opposition turque n’a plus le luxe de la division

Des figures de l’AKP ainsi que des militants de gauche et kurdes ont rejoint le mouvement initié par la marche du CHP.

Ce dimanche, Kemal Kiliçdaroglu, le leader du Parti républicain du peuple (CHP, principale formation d’opposition en Turquie), a conclu à Istanbul une «marche pour la Justice» partie d’Ankara le 15 juin dernier. Devant près d’un million de sympathisants rassemblés à la périphérie est de la ville, il a voulu réinsuffler un peu d’espoir à l’opposition turque.

«Ce n’est pas la fin de notre marche, c’est une renaissance», a-t-il lancé devant la foule scandant «Hak, Hukkuk, Adalet» – Droits, Loi, Justice. Cet évènement est tout aussi historique qu’inattendu dans une Turquie vivant sous Etat d’urgence.


Lire la suite sur Le Courrier 

https://www.lecourrier.ch/150968/l_opposition_turque_n_a_plus_le_luxe_de_la_division

Kemal Kiliçdaroglu, leader du Parti Républicain du Peuple (CHP, Kémaliste) au départ de son 23e jour de marche depuis Ankara. 16 kilomètres sous un soleil de plomb pour entrer dans Istanbul © Jérémie Berlioux Kemal Kiliçdaroglu, leader du Parti Républicain du Peuple (CHP, Kémaliste) au départ de son 23e jour de marche depuis Ankara. 16 kilomètres sous un soleil de plomb pour entrer dans Istanbul © Jérémie Berlioux

Partis à quelques milliers, ils étaient près de 45 000 à leur arrivée à Istanbul. © Jérémie Berlioux Partis à quelques milliers, ils étaient près de 45 000 à leur arrivée à Istanbul. © Jérémie Berlioux

Un marcheur septuagénaire presse le pas criant Hak Hukkuk Adalet (Loi, Légalité, Justice) juste avant de pénétrer dans la province d'Istanbul © Jérémie Berlioux Un marcheur septuagénaire presse le pas criant Hak Hukkuk Adalet (Loi, Légalité, Justice) juste avant de pénétrer dans la province d'Istanbul © Jérémie Berlioux

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.