Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 nov. 2017

Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

«Votre résistance me rend forte»

Vendredi dernier se tenait à Ankara la quatrième audience du procès de Nuriye Gülmen et Semih Ozakça, accusés d’appartenir à une organisation terroriste. Nuriye Gülmen a enfin pu s’adresser à ses soutiens.

Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A chaque nouvelle audience du procès de Nuriye Gülmen et Semih Ozakça, le public s’installe anxieusement dans la salle de la prison de Sincan, non loin d’Ankara. La tension et la fatigue d’une année de combat se lisent sur les visages. Voici un an que ces deux enseignants, licenciés dans le cadre des purges ayant suivi le Coup d’Etat manqué de juillet 2016, réclament leur emploi. Ils sont en grève de la faim depuis 260 jours. Nuriye Gülmen et Semih Ozakça sont aujourd’hui accusés d’être membres d’une organisation terroriste (DHKP-C) et ont été placés en détention provisoire le 24 mai dernier. Semih Ozakça a été libéré à l’issue de la troisième audience (lire notre édition du 23 octobre).


Lire la suite sur Le Courrier

Illustration 1
Nuriye Gülmen en vidéo-conférence lors de la 4eme audience de son procès pour appartenance à une organisation terrorsite, le 17 Novembre à Ankara, Turquie © dessin : Murat Basol, photo: Jérémie Berlioux

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte