Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 nov. 2017

Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Coup de bluff lors du procès de Nuriye et Semih

Surprise: le procureur a demandé ce lundi la remise en liberté sous contrôle judiciaire de Nuriye Gülmen. Mais le juge a décidé de maintenir sa détention jusqu’à la prochaine audience.

Jérémie.Berlioux
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Coup de théâtre ce lundi à Ankara au procès de Nuriye Gülmen et Semih Özakça, en grève de la faim depuis 264 jours et accusés d’être membre d’une organisation terroriste (DHKP-C). Alors que lors de l’audience précédente, le 17 novembre, le procureur avait affirmé avoir suffisamment de preuves à l’encontre des deux anciens enseignants, ce lundi, il a pris tout le monde par surprise en demandant la remise en liberté sous contrôle judiciaire de Nuriye, arguant qu’il n’y a pas de risque d’évasion ni d’altération par la prévenue des preuves.

Lire la suite sur Le Courrier

Illustration 1
Procès de Nuriye et Semih, 17 Novembre, 4e audience, procureur © Dessin: Tarik Toluman; Photo: Jérémie Berlioux

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte