Coup de bluff lors du procès de Nuriye et Semih

Surprise: le procureur a demandé ce lundi la remise en liberté sous contrôle judiciaire de Nuriye Gülmen. Mais le juge a décidé de maintenir sa détention jusqu’à la prochaine audience.

Coup de théâtre ce lundi à Ankara au procès de Nuriye Gülmen et Semih Özakça, en grève de la faim depuis 264 jours et accusés d’être membre d’une organisation terroriste (DHKP-C). Alors que lors de l’audience précédente, le 17 novembre, le procureur avait affirmé avoir suffisamment de preuves à l’encontre des deux anciens enseignants, ce lundi, il a pris tout le monde par surprise en demandant la remise en liberté sous contrôle judiciaire de Nuriye, arguant qu’il n’y a pas de risque d’évasion ni d’altération par la prévenue des preuves.

Lire la suite sur Le Courrier

Procès de Nuriye et Semih, 17 Novembre, 4e audience, procureur © Dessin: Tarik Toluman; Photo: Jérémie Berlioux Procès de Nuriye et Semih, 17 Novembre, 4e audience, procureur © Dessin: Tarik Toluman; Photo: Jérémie Berlioux

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.