Gülmen et Ozakça cessent leur grève de la faim

Les deux enseignants turcs, devenus porte-drapeaux de la résistance à Ankara, continueront leur combat.

Nuriye Gülmen et Semih Ozakça ont annoncé, vendredi 26 janvier, mettre un terme à leur grève de la faim entamée 324 jours plus tôt pour protester contre leur licenciement. Comme 140 000 fonctionnaires, ces deux enseignants ont été limogés dans le cadre des purges lancées par le régime turc à la suite du coup d’Etat manqué de juillet 2016. (...)


Lire la suite sur Le Courrier

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.