Le caractère Criminel de l'activité de l'UE ( vu par un Commissaire de Police Divisionnaire)

A LIRE ABSOLUMENT

J'évoque  depuis  longtemps  et ici depuis quelques temps le caractère criminel  et voleur de  l'UE engageant   à traiter  de l'action  Europénne non pas en  termes d'Economie,de Finances de  Social  ou  autres   mais purement en termes  de vols.

Monsieur  Jean  François  Gayraud  est   Commissaire de  Police Divisonnaire  en charge des énquêtes sur l'UE .Il a écrit  un livre,fait desconférences   pour dénoncer  le caractère criminel des actions de  l'Union Européenne. Il a du en avoir assez d'avaler des couleuvres. 

Ci-dessous  un extrait de  ses textes.   Consultez sur le NET.  Il y a plein de  choses.  Personnellement   je  ne voyais des affaires criminellesque grâce  à quelques expériences personnelles sur la question.  

Là nous  avons   un  Commissaire de Police, Divisionnaire, en activié,qui a enquête,  et qui continue à enquêter,  Et  il  conclue : Ce sont tous des criminels ! 

Lisez,  formez vous votre opinion.

  Intervention de Jean-François Gayraud devant la commission spéciale  du parlement européen sur « la criminalité  organisée, la corruption et le blanchiment de capitaux >>  (CRIM), le 19 juin 2012 à 11h001 Jean-François Gayraud est docteur en droit (Université Paris 2 La Sorbonne), diplômé de l'Institut  d'Etudes  Politiques de Paris (lEP)  et diplômé de l'Institut  de criminologie  de  Paris.  Ancien  élève de  l'Ecole  Nationale  Supérieure  de  Police (ENSP), il est commissaire divisionnaire en fonction  au Conseil Supérieur de la Formation   et  de  la  Recherche  Stratégiques  (CSFRS). Il a  publié  de  nombreux articles et livres traitant de criminologie et de géopolitique. Ilest l'auteur entre autre de:-    Le monde des mafias. Géopolitique du crime, Odile Jacob, 2005 (traduit en italien: Divorati dalla Mafia, Geopolitica  del terrorismo  mafioso,  Elliot  Edizioni,  2010. Traduit  en  espagnol : El  G9  de  las mafias.  Geopolitica del crimen  organizado, Urano/Tendencias editores, 2007).-    La grande fraude,Crime, subprimes et crises.financières,Odile Jacob, 2011.

Assessing the extent and impact of organised crime in the EU 

http://www.europarl.europa.eu/document/activities/cont/201206/20120621ATT47457/20120621ATT47457FR.pdf

http://www.youtube.com/watch?v=1_hII5pkCwo

http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2012/09/30/la-grande-fraude-selon-le-commissaire-divisionnaire-gayraud-228541

 (sources del'article)

Jean-François Gayraud est docteur en droit (Université Paris 2 La Sorbonne), diplômé de l'Institut  d'Etudes  Politiques de Paris (lEP)  et diplômé de l'Institut  de criminologie  de  Paris.  Ancien  élève de  l'Ecole  Nationale  Supérieure  de  Police (ENSP), il est commissaire divisionnaire en fonction  au Conseil Supérieur de la Formation   et  de  la  Recherche  Stratégiques  (CSFRS). Il a  publié  de  nombreux articles et livres traitant de criminologie et de géopolitique. Ilest l'auteur entre autre de:-    Le monde des mafias. Géopolitique du crime, Odile Jacob, 2005 (traduit en italien: Divorati dalla Mafia, Geopolitica  del terrorismo  mafioso,  Elliot  Edizioni,  2010. Traduit  en  espagnol : El  G9  de  las mafias.  Geopolitica del crimen  organizado, Urano/Tendencias editores, 2007).-    La grande fraude,Crime, subprimes et crises.financières,Odile Jacob, 2011.

-----------Extrait------------

De manière fondamentale, le crime organisé fausse le fonctionnement des systèmes politiques par le jeu de la corruption .rystémique et la formation  de véritables bourgeoisies criminelles.    Il   transforme    aussi le fonctionnement des marchés  économiques  et financiers, au  profit  de  ses acteurs  les moins  honnêtes : la « main invisible » est remplacée  par  une « main  criminelle » qui    déforme  toutes  les  règles, avec  des dégâts réels sur le budget des Etats, la santé des consommateurs, l'environnement ou encore le développement économique. Le crime organisé tue, mais aussi détruit et paupérise.

Cependant,  la  dangerosité  réelle du  crime  organisé  est peut-être  encore insoupçonnée.  Le crime organisé est en effet en pleine mutation au plan mondial. Il s'l[ybride et converge en direction de deux univers  jusque là relativement éloignés de lui: d'une part avec le terrorisme et d'autre part avec la criminalité en col blanc. On peut ainsi se demander  si nous  ne voyons  pas apparaitre  des formes  inédites  de« criminalité organisée en col blanc ».

(suite en lien

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.