Sans Impot, et Sans Pantalons !

J'ai été un peu rapide  pour expliquer. Je ne sais pas ce qu'est la  Flat Tax, mais je regarderai.  L'ancien  Ministre des  Finances; Michel  Jobert,  avait  décrit dans un livre  un système  qui ne doit pas  être très éloigné de ce que  j'expose.

L'Etat doit  récolter  environ 600 milliards d'Euros,  y compris les charges sociales.  Aujourd'hui il les récolte   à partir de millions de  comptes   qui donnent lieu  à des  millions de fraudes, et de cas d'évasion  fiscales. Il  s'ensuit  qu'un très grand nombre d'emplois se consacrent  à ce travail : récolte de l'impôt,  contrôle,  optimisation  fiscale, comptabilité fiscale, conseils, payes.......... E tout  cet ensemble  d'emplois est  au service de ce  système fiscal destiné  à asurer le financement de l'Etat  et   à poursuivre un objectif de  répartition des ressources   au titre du  principe d'égalite.

En France  un emploi  produit environ 60 000 E   par an en valeur ajoutée  commercialisable  et consommable,(on ne mange pas du fisc ) . S'il  y a 5 millions d'emplois  ( estimation ) qui se consacrent à ces tâches, c'est au total 300 milliards ( 5 millions * 60 0000) qui sont concascrés au ramassage et  à la répartition des resourecs fiscales.   Il ne  serait pas aberrant de trouver ces chiffres.  Cela revient à une Loi économique annuelle où on dépense 1  pour récolter 2.  Ces chiffres ne sont que des  esitmations, mais ce n'est pas le plus  important.

La  logique d'efficacité économique  voudrait  qu'au lieu de  récolter peu d'impôt  au travers de  millions de compte,  particuliers ou entreprises, on  pourrait ne le récolter  que sur très peu de comptes, ayant  peu de facilités pour frauder ou pratiquer l'évaison fiscale et auprès desquels on  ou pouurait  récolter  beaucoup.  On peut peut être n'avoir  que 200  comptes  où ou  récolte 300  millions  pour  arriver  à 600 milliards.  C'est peut être possible. C'est ce qu'on va chercher   à estimer.

.  Récolter 600  milliards, cela fait 10 000  E   par personne  pour un pays d'environ 60 millions d'habitants. Les  impôts payés par les entrprises sont toujours en fait payés par les citoyens,  les entreprises ne faisant que répercuter sur les clients finaux,   les  impôts qu'elle payent.  Et 10 000 E par an c'est environ 1 000 E  par  mois et donc 30 E  par jour. Le tout en arrondissant. L'ordre d'un grandeur n'étant qu'une facilité pour raisonner.

L'impôt pourrait-il être récolté auprès des  entreprises fournissant  l'énergie?  Certainement  puisque l'Etat le fait déjà au travers des taxes sur  le carburant.   Il récolte déjà   presque 150 milliards par an, auprès de quelques  compagnies ! il doit y avoir 20   compagnies   à contrôler. En 20  compagnies l'Etat récupère déjà le quart de ce qu'il  lui faut et ......la  moitiè si on peut passer la voilure fiscale de 600  à 300 milliards.

Faites la même chose pour ce qui est des fournitures d'Electricité, de  Gaz ( en France la fourniture électrique est 2 fois moins chère qu'en Espagne).On  peut  encore taxer  les transactions immobilières transient par les  notaires.

Cela  revient   à modifier le régleur  fiscale. Il faut peut-être doubler le prix de  l'essence,   doubler le prix de l'Electricité.  Mais dans ce système il n'y a plus de charges  sociales  que ce soit pour le salarié, ou pour l'entreprise. Le salarié gagne  1500  euros  net  d'impot  au lieu de  1000  E  avec  impot en plus,  l'entreprise ne paye le salarié que 1500 E  au lieu de 2500  Euros au total,   On voit  qu'il  y a  plein de  solutions pour ajuster le régleur  fiscal.    Pour effectuer le changelent,  cela ne peut pas se faire du jour au lendemain.  Il  y  faut des reversements  transitioires.

Mais le résultat  peut être énorme.   Il peut  y avoir 5   millions d'emplois pour faire de  la vraie production,  c'est  alors 300  Milliards de vrais  PNB en plus,   un pouvoir d'achat  qui peut augmenter de  30%,  une compétitivité  qui  peut  augmenter  de  20  à 25%.

Michel  Jobert, il y a 30 ans faisait déjà ce  genre de raisonnement.

Il serait temps  que nos cervelles se libèrent

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.