jerome baschet
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mai 2020

Non au «Train Maya»!

Le gouvernement mexicain a lancé le début des travaux du très controversé «Train Maya», le 2 mai dernier, en pleine phase ascendante de l'épidémie du Covid-19. Et malgré une première décision judiciaire de suspension du projet pour non respect du droit des peuples indiens à une consultation préalable, libre et informée. La Cour Suprême de Justice doit se prononcer sur le projet, ce 14 mai.

jerome baschet
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

NON AU TRAIN MAYA !
Le gouvernement mexicain veut créer une boucle ferroviaire pour relier des sites archéologiques mayas et des stations balnéaires de la Péninsule du Yucatan, jusqu'au Chiapas. 
Les populations indigènes luttent depuis plusieurs années contre ce projet mortifère et ont déjà réussi à le suspendre. Aujourd'hui 14 mai, la Cour Suprême de Justice de la Nation doit se prononcer sur l'annulation définitive du Train Maya et sur l'exploitation minière.
Soutenons la lutte des indigènes du Chiapas, de Quintana Roo, du Yucatan, du Tabasco et de Campeche et montrons à la Cour suprême et à l’État mexicain que l'opposition contre le Train Maya dépasse les frontières du Mexique !
C'est en nous mobilisant partout dans le monde que nous ferons échouer ce grand projet inutile et imposé. La destruction de l'environnement, l'exploitation et le pillage des terres et des populations et la corruption nous concernent tou.tes : que ça ait lieu près de chez nous ou de l'autre côté de l'Atlantique.
Pourquoi je dis non au «Train Maya»?
1. C'est un écocide : il dévasterait l'environnement de l'est mexicain.
2. C'est un ethnocide : il perturberait les relations entre les communautés indigènes.
3. C'est un projet imposé. L'Etat mexicain a réalisé des consultations des populations, mais elles étaient truquées, partielles et biaisées.
4. C'est un saccage en règles pour mettre en œuvre LA COMMERCIALISATION DU PATRIMOINE culturel et naturel.
5. Il porte atteinte à la souveraineté nationale mexicaine, car il profitera à des capitalistes étrangers.
6. Il favorise la corruption du gouvernement, le pillage au profit des grands capitalistes et la VIOLENCE du crime organisé, comme d'autres méga-projets l'ont déjà montré.
7. Les travaux vont mobiliser des milliers de travailleur·euses en dépit des mesures sanitaires nécessaires dans la crise actuelle de la COVID-19.

Ce texte a été rédigé par le collectif  "Femmes de la Sexta - L'Autre Europe", dans le cadre de la campagne #NoAlTrenMaya

Il est possible de s'associer à cette campagne express sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, whatsapp) à cette heure-là en utilisant le hashtag : #NoAlTrenMaya.

Des images peuvent être reprises de ce drive: https://drive.google.com/drive/folders/1TJy4HOuU3xggYp7slVIFrojfJnJzqvHL?usp=sharing

On peut regarder le documentaire El tren que no tiene permiso (Le train qui n'est pas autorisé), sous-titré en français : https://www.youtube.com/watch?v=XUUohvBkQMs&

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak