Bien sûr que je suis morte, andouille !

Merci aux organisateurs de la Fête du livre de Bron, qui ont invité Will Self pour les 25 ans de l'événement littéraire de l'agglomération lyonnaise ! Ce fut une incroyable découverte que cet auteur londonien qui mêle ironie, science-fiction et démence dans ses écrits.
La théorie quantitative de la démence est un recueil de 6 nouvelles plus jouissives les unes que les autres. Car la question reste toujours la même : qui est donc fou ? Les patients du Service 9, titre d'une des nouvelles, ou bien leurs soignants dont on finit par découvrir qu'ils ont un lien de parenté avec les patients ?
Qui est fou, donc ? Le fils qui rencontre sa mère morte et qui se rend chez elle pour éclaircir le mystère de la vie après la mort, dans un quartier de Londres-Nord ? ("Le livre des morts de Londres-Nord")
Fous les promoteurs de la théorie quantitative de la démence, qui postule que dans un groupe social donné, il y a une quantité stable de santé mentale ? Ou bien fou cet anthropologue qui part quelque part en Amazonie pour étudier les Ur-Bororos, la tribu qui se pense comme la plus chiante du monde ?
Will Self est un auteur précieux à lire, car son écriture dérange notre monde tellement bien marketé. Et tout cela avec un bel humour corrosif. Vous rirez, assurément, mais tout en ayant froid dans le dos...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.