20 novembre, Journée Internationale du droit de l’Enfant !

Quelques photos des actions du JUJIE le 20 novembre, Journée internationale des droits de l'Enfant

20 novembre, Journée Internationale du droit de l’Enfant !

Dans le cadre de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, le Jujie a pris deux initiatives.

Le Jujie à la porte du pouvoir Le Jujie à la porte du pouvoir

Pour préparer cette journée, une vingtaine de témoignages de mineurs isolés, de professionnels empêchés d’accomplir la mission pour laquelle ils s’étaient engagés à l’Aide Sociale à l’enfance, de militants qui tentent de leur venir en aide, ont été publiés sur Médiapart.  Ces textes ainsi que ceux qui restent à publier ont été remis à l’Elysée, non sans mal. Une délégation (représentants du GISTI, de la FASTI, du RESF, président et présidente d’honneur de la LDH) s’est présentée à la porte du palais présidentiel. Il n’a pas fallu moins d’une heure et demie de stationnement sous la neige, d’entre vue avec une gendarme, puis un gendarme, de remontée jusqu’on ne sait où pour qu’enfin un monsieur en civil disant appartenir au « commandement militaire » (?) et escorté de son assistant se présente pour recueillir les textes. Pas question, par contre, de nous recevoir sans rendez-vous. Quoi qu’il en soit, Macron ne pourra pas dire qu’il ne savait pas ! Et, puisqu’il faut prendre rendez-vous… Chiche ?

on-dort-dehors-20-11-2018
repu-rouge-3

Le Jujie avait d’autre part appelé à un rassemblement dans la soirée sur la place de la République à Paris. Si les conditions météo ont contraint à renoncer à l’installation du matériel nécessaire aux projections prévues, les représentants des structures regroupées dans le Jujie, les militants, les sympathisants et plusieurs dizaines de mineurs isolés étrangers étaient, eux, bien présents en nombre malgré le mauvais temps. Les prises de parole ont alterné avec les chansons et la musique de la talentueuse Fanfare Invisible. Parmi les interventions, celles, particulièrement fortes et émouvantes de certains des mineurs maltraités par les autorités mais aussi –et heureusement !— soutenus par des collectifs d’habitants et des associations.

banderolle-jujie-20-11-2018

Des mobilisations qui ne suffiront certes pas à faire reculer immédiatement le gouvernement et les présidents de conseils départementaux mais qui mettent leur comportement indigne sur la place publique et disent que le combat continue et continuera tant que des enfants seront maltraités comme ils le sont en 2018, dans la France de Macron.

fanfare-invisible-20-11-2018

 

Le JUJIE est composé de :

ADJIE (Accompagnement et défense des jeunes isolés) - ADMIE (Association pour la Défense des Mineurs Isolés Étrangers) - AMIE Lyon (Accueil des Mineurs Isolés Étrangers) - BOÎTE SANS PROJET  AMIENS -  CGT Educ’action - La CIMADE -  CPMJIE (Collectif Parisien pour les Mineurs et Jeunes Isolés Étrangers) - COJIE 45 - COLLECTIF AMIÉMOIS DES SANS PAPIERS - COMITE SOUTIEN DENKO SISSOKO Chalons en champagne - Collectif MIE 13 - CRSP Chartres - DEI-France (Défense des Enfants International) - ENSEIGNANTS POUR LA PAIX - FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Toutes les Immigrées) - FEDERATION SUD Éducation - FCPE Nationale (Fédération des Conseils de Parents d’Élèves) - FERC-CGT (Fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture) - FSU (Fédération Syndicale Unitaire) - GISTI (Groupement d’information et de soutien des immigrées) - Help M.I.E. Saint Étienne - LDH (Ligue des Droits de l’Homme) - Les Midis du MIE - MEDECINS DU MONDE - MELTING PASSES - Min'de Rien 86 - MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) - PARIS D’EXIL - RÉSEAU SOLIDAIRE AMIÉNOIS - RESF (Réseau Éducation Sans Frontières) - SAF (Syndicat des Avocats de France) - SNPES-PJJ/FSU (Syndicat National des Personnels de l’Éducation et du Social -PJJ/FSU) - SOLIDARITÉ SANS PAPIERS CREIL - SUD CD 93 – FÉDÉRATION SUD Éducation - SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE - TIMMY.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.