Un jeune noir lynché à Pau le 23 mai. Et alors ?

Non seulement cette information n’avait valu que la reprise d’une dépêche Reuters, mais elle a disparu de Médiapart après seulement quelques heures. La comparaison dont il a été rendu compte de ce drame avec celui de Mme Knoll n' est à l'honneur, ni de la presse, ni des autorités, ni non plus, hélas, de l'opinion publique de notre pays. Voici le commentaire que j'en avais fait sur le club de MDP

On pense, à tort ou à raison que le meurtre, ou l'assassinat, de Mme Knoll était un acte antisémite (et je m’étais sur le moment interrogé la-dessus dans le club de Médiapart, tout en affirmant que j'aurais participé à la marche parisienne si j'avais été Parisien, car dans ce domaine, en cas de doute, on ne s'abstient pas). On peut de la même manière craindre que ce malheureux jeune homme, peu respecté comme être humain, puisque la dépêche Reuters ne donne pas même son nom, ait été massacré parce qu'il était noir. Les plus hautes autorités de l’État ainsi qu'une foule immense s’étaient mobilisés pour condamner le calvaire de Mme Knoll. Le massacre d'un noir, dont on peut penser qu'il s'agit d'un acte raciste, comme on a pensé que Mme Knoll avait été tuée parce qu'elle était juive, ne fait qu'une brève dans Médiapart ;  je gage que la plupart les médias n'en parleront même pas. Et cela m'indigne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.