j.ic
Institutrice devenue professeur des écoles
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2015

Pour expliquer les dieux à mes arrière petit-enfants et les conduire vers la laîcité

j.ic
Institutrice devenue professeur des écoles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les dieux et les religions

Vous aimez la « mythologie » et j'en suis très contente car cela vous servira toute votre scolarité et toute votre vie .

En ce triste mois de novembre 2015, voici quelques explications :

Lorsque les premiers hommes sont apparus sur la terre, il y a fort longtemps, il n'y avait ni ordinateurs, ni livres ni écriture !

Quand beaucoup années furent passées, les hommes ont commencé à écrire en gravant des lettres sur des tablettes d'argile qui furent retrouvée beaucoup plus tard et des savants arrivèrent à les déchiffrer grâce à une tablette découverte près de l'Egypte qu'on appelle la « pierre de Rosette »

A partir de ce moment les hommes de tous les pays se sont mis à écrire, d'abord en dessinant . Puis des explorateurs venant d'Europe ont recherché des restes des hommes préhistoriques : ils ont découvert des squelettes, des outils et ont commencé à imaginer la vie des hommes d'autrefois.

Ces hommes d'autrefois qui n'avaient que des peaux de bêtes pour s'habiller et des animaux qu'ils tuaient pour se nourrir, étaient effrayés par les éclairs (ils ont ainsi eu l'idée de fabriquer du feu pour faire cuire les animaux qu'ils avaient tués) ils ont eu peur du tonnerre, des volcans des inondations..

Et ils se sont dit que ces évènements qu'ils ne comprenaient pas étaient provoqués par des êtres surnaturels qu'ils ont appelés des DIEUX :

Ainsi, en Grèce le dieu qui faisait naitre la foudre a été appelé JUPITER, celui qui déchaînait la tempête POSEIDON,la déesse qui faisait pousser le blé ils l'appelait DEMETER, le dieu qui règnait sous terre où , pensaient les Grecs vont les morts, ils l'ont appelé HADES, et ainsi de suite.

Dans les autres pays , les hommes ont aussi inventé des dieux auxquels ils ont donné d'autres noms .

Il arriva un moment où tous pensèrent qu'il n'y avait

qu'un SEUL DIEU qui avait tous les pouvoirs.

Chacun pensa que son Dieu était le seul dieu de la terre : certains l'appelèrent Allah et leur religion s'appelle l'ISLAM

D'autres l'appelèrent YAHVE et leur religion s'appelle lechristianisme car ils disent que son fils le christ est venu sur terre

.D'autres enfin pensent que ce Dieu est le chef de la religion JUIVE.

Tous pensent qu'ils ont raison et se sont souvent battus pour que leur dieu soit le seul et leur religion la seule qui soit vraie !!!

Encore maintenant, les hommes se battent pour que ce soit leur dieu qui soit le vrai dieu.

Mais d'autres, comme moi, ne croient à aucun dieu car les savants ont expliqué ce que les hommes d'autrefois ne comprenaient pas : par exemple , ils pensaient que c'était le soleil qui tournait autour de la terre, alors que les savants ont montré que , au contraire, c'était la terre qui tournait autour du soleil, ce soleil que les Egyptiens adoraient . sous le nom de  .

Ces savants ont montré qu'il n'y avait pas de dieu qui faisait jaillir le feu de la terre et non pas le dieu VULCAIN (volcan) comme les Grecs le croyaient ; que c'est le vent qui souffle sur les voiles des bateaux ou des éoliennes : et non pas le dieu EOLE qui a donné le nom d'éolienne et ainsi de suite.

Hélas, tous les hommes pensent qu'ils ont raison et veulent imposer leurs idées aux autres !

Mais lisez la mythologie:c'est comme un beau conte de fée et cela vous apprendra bien des choses !

Le Père Noël, non plus n'existe pas, mais les enfants sont très heureux de trouver des cadeaux au pied du sapin et je suis sûre qu'il ne vous oubliera pas !!!!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
par carlita vallhintes
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn