Jindra Kratochvil
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 nov. 2015

La hache

Jindra Kratochvil
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur l'écran je regarde défiler le fil d'actualité avec encore plus d'incrédulité qu'il y a quelques jours. Je n'en reviens toujours pas de ne pas y voir un sursaut de conscience universelle ou au moins un tout petit indice de commencement d'autre chose. Mais les mêmes m'y parlent de la même chose : de l'extrême détermination, de l'extrême fermeté et maintenant aussi, ô nouveauté, d'une « guerre totale ». Des choses comme ça doivent être certainement très excitantes à prononcer devant les caméras. On sent les pectoraux se gonfler, l'adrénaline mousser aux lèvres, la main d'elle-même cherche son hache de guerre ou au moins un os de fémur. Bref, le sursaut de conscience universelle, ce n'est pas pour tout de suite. Enfin il y a bien un sursaut, mais c'est un sursaut sur place, voire un saut en arrière. Comme pour réaffirmer l'attachement à ce qui est le plus archaïque. Alors que pendant ce temps il y a par ici des millions d'humains qui font et qui veulent faire des pas en avant. Tous ceux qui travaillent précisément dans le sens opposé à la guerre : celui de la compréhension du monde, de l'histoire, de la culture. Ils savent depuis longtemps (et le disent) que le seul avenir digne de ce nom passe par des choses fines et presque invisibles qui relient tout un chacun aux autres, et qui sont des liens de confiance mutuelle, de respect et de reconnaissance. Mais ceux-là, on ne les écoute pas trop. On se contente de valider les bonnes valeurs, puis on passe aux choses sérieuses. La hache. Mais je me demande : combien de concerts pourrait-on faire pour le prix d'une bombe larguée tout à l'heure ? Combien de maisons de jeunesse avec le budget d'une petite intervention militaire ? Combien de fric faudrait-il vraiment pour un système d'éducation qui marche ? Combien coûterait une société plus juste ? Voilà voilà, ainsi je me perds dans des considérations pour ne pas dire socialistes, que j'ai presque envie d'appeler le président pour le prévenir qu'il y a eu un malentendu dans son cabinet !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Une pratique révélatrice des impasses de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot
Journal — France
Dans le Sud, le pas de deux des identitaires et du RN
À Nice, Menton et Aix-en-Provence, trois figures des identitaires se présentent aux élections législatives sous les couleurs d’Éric Zemmour. Le RN présente face à eux des transfuges de la droite et fustige leur radicalité, alors qu’ils étaient membres du parti quelques mois plus tôt.
par Lucie Delaporte
Journal
Marioupol, ville martyre
Après trois mois de résistance, le port de Marioupol est tombé le 20 mai aux mains des forces russes, marquant une victoire symbolique pour le président Vladimir Poutine. Plus de 2 400 soldats ukrainiens ont été faits prisonniers, alors que la ville est largement détruite.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter