Nos très chers agriculteurs, on les aime

Les exploitants agricoles, enfin une certaine catégorie d'agriculteurs, ont défilé aujourd'hui, pacifiquement... comme d'habitude. Pas de panneaux indicateurs cassés, pas de fumier ni de lisier répandu sur la voie publique, pas de bâtiments murés à l'aide de parpaings. Bref, nous avons eu affaire à des gens respectueux du bien public, attentifs à autrui, des gens qu'on doit montrer en exemple.

Les exploitants agricoles, enfin une certaine catégorie d'agriculteurs, ont défilé aujourd'hui, pacifiquement... comme d'habitude. Pas de panneaux indicateurs cassés, pas de fumier ni de lisier répandu sur la voie publique, pas de bâtiments murés à l'aide de parpaings. Bref, nous avons eu affaire à des gens respectueux du bien public, attentifs à autrui, des gens qu'on doit montrer en exemple. Pas comme ces voyous qui occupent des ZAD, pour défendre des grenouilles, des couleuvres ou autres bestioles dont  on peut se passer aisément. Si les EA (exploitants agricoles) épandent sur leurs terres du lisier, ce n'est pas parce qu'ils ne savent pas quoi en faire, non, c'est parce que la terre et ses habitants (lombrics, insectes, larves etc...) en raffolent, il faut avoir vu un ver de terre se tortiller de bonheur sous la pluie bienfaisante du lisier pour prendre la mesure de cet amour pour la nature qui anime nos EA. Si les EA traitent maintes et maintes fois avec des produits chimiques leurs cultures, c'est pour éviter toutes les sales maladies qui trainent dans la nature, c'est de la médecine préventive, un peu comme un vaccin quoi, et si les abeilles et autres saloperies de pollinisateurs en crèvent, ben c'est sûrement parce qu'ils n'avaient rien à faire dans les champs des EA, d'ailleurs pollliniser quoi ? Y a plus de coquelicots dans les blés (bien fait pour toi Mouloudji) plus de marguerites, ya plus que des champs à perte de vue portant du maïs, du blé, du tournesol, tout plein de bonnes choses à donner à ces animaux d'élevage que le monde entier nous envie. Et si nos EA meurent plus tôt que la moyenne ça n'a rien à voir avec les manipulations de produits phytosanitaires, et si les lymphomes touchent plus souvent les agriculteurs que le reste de la population c'est un pur hasard. Demandez donc à visiter les superbes élevages de cochons de Bretagne où vivent dans des conditions dignes d'un hôtel  5 étoiles des bêtes capables de donner naissance à 18 porcelets alors qu'autrefois quand on en avait une douzaine c'était le Pérou. Vous y verrez des truies dont la vie est entièrement consacrée à produire des petits, mais pas longtemps, car ça épuise de faire des bébés à la chaine, mais avant d'être complètement épuisée elle sera conduite à l'abattoir et on en fera bien quelque chose, un sous-produit car une coche, c'est bien connu c'est pas bon à grand chose. Et puis tant que vous y êtes demandez aussi à visiter l'abattoir, vous y verrez comment on traite avec sollicitude tous ces  animaux destinés à finir dans nos assiettes. Alors, moi je dis : il faut absolument défendre ces EA jqui sont la fierté de la France et de tous ceux qui font de l'humanité une priorité. bzz, bzz ! tiens qu'est ce qu'elle me veut cette abeille ? Elle dit que grâce à elle et aux pollinisateurs la terre produit gratuitement 40% des produits agricoles, et que si elle meurt, il faudra faire le boulot à la main, mais que pour ça faut un vrai doigté, car butiner c'est un vrai métier... Prétentieuse va !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.