une petite gifle avant la grande claque ?

le candidat Valls victime d'une gifle et c'est tout l'establishment politique qui est soufflé

Manu, Manu, t'as pas honte ? Je m'adresse au candidat pas à l'ex premier ministre, puisque tu as décidé de concourir pour le poste de magistrat suprême. Tu as pris une gifle, ben oui, ça fait partie des risques du métier, tu le connais le métier, non ? Tu sais bien qu'en allant fréquenter ce peuple que tu as méprisé à coups de 49.3 tu risquais "l'ire du peuple", tu ne vas pas nous raconter que tu ne savais pas, quand même. C'est vrai qu'à force d'êre entouré de gardes du corps tu avais fini par croire que tu étais "différent", différent de nous qui sommes chaque jour confrontés à la violence banale. La violence banale, tu ne sais pas non plus ce que c'est, et pourtant tu as été ministre de l'intérieur, mais bien entendu ne remontaient jusqu'à ton auguste personne que les cas relevant de l'extrême importance, ou du calcul politique, ce qui revient au même... Tu te prétends même de gauche, mais sais-tu au moins ce qu'est la gauche ? Alors je vais te le dire : la gauche incarne l'espoir pour des millions de gens en France de voir leur sort s'améliorer, la gauche c'est la justice pour les pauvres comme pour les riches, la gauche c'est vouloir soigner les misérables avec la même attention que les riches, la gauche c'est l'ascenseur social qui permet à un jeune issu d'un milieu prolétaire de parvenir aux plus hautes destinées, par son talent, pas par le piston ou les relations. Tout le contraire que ta politique, celle de socialistes dévoyés, a menée depuis cinq ans. Et tu en redemandes, tu voudrais qu'on vote pour toi ? Mais tu rêves, mon pauvre ami  (double oxymore), tu n'imagines quand même pas que nous, les sans-grade, ceux qui font tourner la boutique, malgré tes injonctions politiques, allons t'apporter nos suffrages ?

La petite gifle que tu as reçue et qui a d'avantage blessé ton orgueil que ton auguste joue, n'est que le préalable à la grande claque que tu devrais prendre sinon aux primaires, du moins au premier tour, quand les électeurs, tous les électeurs vont se rendre aux urnes, pas à cette pantalonnade qui nous vient tout droit des USA et qui n'a pour but que nous enlever encore un peu plus de droits à vivre la Démocratie.

Encore un mot que tu t'efforces de faire oublier.

Celui qui t'a giflé, et que je n'approuve pas, j'ai horreur de la violence d'où qu'elle vienne, vient de prendre de la prison avec sursis et une peine de travaux d'intéret général. Les tarifs ont drôlement augmenté, dis-donc, souviens-toi de Villain, tu sais celui qui a cru bon de révolvériser Jaurès à la veille de la première guerre, figure toi qu'il a été acquitté, alors que sa culpabilité ne faisait aucun doute.

Mais l'histoire se finit bien tout de même : Villain a été fusillé par les anarchistes en Espagne en 1936, j'aime bien les clins d'oeil de l'Histoire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.