le langage méprisant des énarques

Macron et la colère des GILETS JAUNES

Nous voici donc , suite à la journée agitée du 8 décembre, en attente ce soir de la parole énarchienne de notre Président.Pour ma part je n'attends ni contrition réelle,ni  prise en compte importante de l'aide à surmonter la baisse de pouvoir d'achat au peuple,ni beaucoup de regrets.sincères.

JE M'EXPLIQUE

Ce matin sur EUROPE No 1 J'écoutais un certain Duhamel nous relatant les paroles d'Alain Minc l'énarque qui de tous temps aime au crépuscule:: se faufiler à l'Elysée pour murmurer à l'oreille des différents Présidents français sa pédagogie ultra libérale .Duhamel indiquait que ce dernier indiquait ,au vu de la réaction des Gilets Jaunes" les patrons  cad le Président devaient lacher quelque chose."

Il me semble qu'il aurait pu dire que les patrons devraient prendre en compte la baisse du pouvoir d'achat des gens du peuple et prendre des mesures pour les aider à vivre autrement.Voilà un exemple parfait du mépris des élites ou prétendues telles vis- à- vis des revendications des gilets jaunes

Ce langage énarchien  empreint de morgue et de componction  est le même que notre Président et ses ministres énarques servent depuis 18 mois aux français ignares au nom de leur propre Pédagogie.

Il ne faut donc pas s'attendre ce soir à 20 heures à un commencement  d'inflexion de la politique macronienne assénnée  au peuple  et contestée par l'ensemble des gilets jaunes:pas de rétablissement de L'ISF,pas d'augmentation du Smic,donc pas d'augmentation du pouvoir d'achat laminé par les prélèvements macroniens. Espérons quand même 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.