L'affaire CAHUZAC

Il me semble qu'à l'époque la droite, Monsieur WOERTH avait évoqué l'hitoire d'une fameuse liste de 300 noms exilés fiscalement, la doite était en possession des noms.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.