La Gangrène

Une image qui provoque la conscience.

agenoux

 

Des gamins menottés, humiliés, avilis,

Enfin "une classe qui se tient bien".

Sans doute, d'ailleurs, est-ce là l'objectif du pouvoir macroniste, amener à résipiscence les classes populaires déjà largement humiliées, les faire rentrer dans le rang, en rangs, en ordre nouveau et pour cela en n'hésitant pas un instant à s'en prendre à leurs enfants.

Mais, cette image ne peut qu'évoquer d'horribles images, rafles, exécutions, dont l'histoire de France est loin d'être indemne, et même plutôt riche de Paris à Madagascar en passant par l'Algérie et la Nouvelle Calédonie.

Cette image évoque un peloton d'exécution.

On est dans l'innommable, l'injustifiable quels que soient les piteux argumentaires avancés revenant à dire qu'ils l'avaient bien cherché.

Est-ce comme cela que l'on imagine apaiser les tensions, construire un pays démocratique?

Nous connaissions déjà la position immonde et indigne du pouvoir face à l'accueil des migrants, nous pouvons aujourd'hui en constater la traduction en termes de dialogue social.

Alors, qui crie au feu, aux putschistes aujourd'hui?

N'est-ce pas ce même pouvoir d'histrions bricoleurs et arrogants, autoproclamés startroopers qui a soufflé son mépris sur les braises.

Ce pouvoir qui dans sa novlangue nous abreuve de baratins sur "les territoires" serait bien inspiré de cesser de les considérer comme des territoires occupés.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.