j.lewkowicz
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 oct. 2016

LA GAUCHE RADICALE ET ANTI AUSTÉRITÉ DOIT SE CHOISIR UN AUTRE CANDIDAT QUE MELENCHON

Pourquoi il ne faut pas s'engager derrière Melenchon

j.lewkowicz
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je vais expliquer pourquoi il ne faut pas  s'engager derrière Melenchon.

Il y a trois bonnes raisons, pour ne pas s'engager derrière Mélenchon

1. La question de la solidarité internationale entre tous ceux qui vivent de leur travail

2. La question de la démarche politique à caractère populiste

3. La question du programme économique et social.

Concernant la solidarité internationale, je me réfère à l'entretien qu'a donné Mélenchon au journal Le Monde daté du 25 aout dernier.

L'ensemble des déclarations de Melenchon aboutit à briser la solidarité internationale de tous les salariés en se référant à l'identité française, thème que Sarkozy a abondamment agité et que Melenchon approuve lorsqu'il déclare malheureusement : “l'histoire des gaulois de Sarkozy n'est pas dénuée de sens”.

Mélenchon confirme sa déclaration selon laquelle les salariés détachés (les fameux plombiers polonais) viennent voler le pain des français.

Melenchon est our la régularisation des sans papiers par humanisme, Mais il est contre l'installation des nouveaux venus. Pour lui, les réfugiés peuvent continuer à se noyer en méditerranée.

A la rigueur il accepte les diplomés, en citant l'exemple des médecins. Autrement dit en dessous de bac + 8 on refuse l'entrée des réfugiés.

En fait, comme bien d'autres, Melenchon substitue à l'affrontement de classe entre salariés et capitalistes, l'affrontement entre des identités nationales différentes. Ce refus de la solidarité entre salariés ne peut que réjouir l'adversaire que reste aux yeux des communistes le capital financier.

En Europe centrale entre 1920 et 1940 s'est produit du fait de la misère et des persécutions un mouvement d'émigration des juifs d'Europe centrale vers l'ouest. Ceux qui le pouvaient allaient aux USA ou en Argentine ou meme en Palestine. D'autres s'arrétaient en France et ceci a donné lieu dans notre pays à une vague d'antisémitisme extrèmement violente qui nous a conduit à Pétain et à la collaboration avec les nazis. Aujourd'hui, surtout après les attantats on assiste à une vague d'islamophobie invraisemblable et voila que le candidat que pourrait soutenir le Parti s'engage sur cette voie xénophobe.

Pourtant, le Manifeste communiste de Marx et Engels qui se conclut par la phrase suivante : Prolétaires de tous les pays, vous n'avez que vos chaines à perdre et un monde à gagner : unissez vous ! Manifestement Melenchon ne veut pas que les prolétaires s'unissent selon leurs intérets et non selon leur nationalité ou leur religion! En conséquence, si on veut un changeement radical, on ne peut pas soutenir la candidature de Melenchon.

Sur la question de la démarche politique Melenchon se présente en homme seul face au peuple à qui il fait appel. Cela rappelle de droles de souvenirs dans l'histoire de France. Ca rappelle la démarche de Gaulle qui, lui non plus ne voulait pas entendre parler des partis politiques. Cela rappelle la démarche bonapartiste celle de Napoléon Ier comme celle de Napoléon III, tout ça ce ne sont pas des modèles de démocratie. D'une manière générale dans l'histoire de France il est arrivé souvent que des personnages commencent leur carrière politique à gauche par une critique des partis politiques pour la terminer à droite ou à l'extrème droite.

Mais je voudrai rappeler les paroles d'un chant. Il s'agit de l'Internationale. Tout le monde connat le premier couplet, celui qui commence par : “Debout les damnés de la terre...”. Mais il y a un second couplet. Et que dit il ? Il dit : “Il n'est pas de sauveurs suprèmes/ Ni Dieu, ni César, ni Tribun, Producteurs, sauvons nous nous même...” Eh bien nous n'avons pas besoin du Tribun Melenchon.

Enfin du point de vue de du programme économique et social, Mélenchon se prononce pour le partage des richesses. Mais  le compte n'y est pas et de loin. Non pas que le partage des richesses soit une mauvaise chose mais c'est très insuffisant. D'ailleurs tout le monde est pour le partage des richesses. Même Sarkozy qui, lorsqu'il était président se prononçait paour un partage en trois du profit. En réalité ce qu'il faut c'est que la production et la répartition des richesses échappent à la logique du profit. Il faut casser ce cercle vicieux infernal dans lequel la production ne sert qu'à faire du profit que l'on utilise lui même non à satisfaire les besoins humains mais à faire à nouveau du profit. Il faut pour cela autre chose qu'un simple partage des richesses. Il faut dépasser le capitalisme et faire passer les leviers de commande de l'économie des mains du capital financier et spéculatif vers les êtres humains qu'ils soient salariés ou consommateurs des produits des entreprises. Au fond les positions de Melenchon dans le domaine économique et social ne sont qu'un replatrage réformiste du système existant.

Décidemment il faut abandonner l'idée d'un soutien à Mélenchon et que la gauche de transformations ociale se trouve un autre candidat.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann