j.lewkowicz
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 févr. 2017

Caroline Fourest et son bestiaire

Comment enfoncer le clou de la dangerosité des banlieues ? Caroline Fourest s'y connaît très bien.

j.lewkowicz
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je viens de prendre le temps de réécouter Caroline Fourest. Et c'est bien long car il n'y a qu'une seule idée développée pendant près d'une heure.Si elle avait été mon étudiante je lui aurais demandé de concentrer son propos. 

http://www.dailymotion.com/video/x511tdh_les-autruches-de-l-islamisme-moquees-par-caroline-fourest_news

Cette conférence est uniquement  l'illustration de la théorie du déni. Au nom de cette théorie, CF serait lucide, tandis que d'autres ,en désaccord avec elle, manqueraient de lucidité. 

C'est là une rhétorique  qui ne s'appuie pas sur l'analyse du réel, mais qui vise à disqualifier sans le moindre argument, non les idées de la personne censée manquer de lucidité mais la personne elle même, déclarée non lucide. 

Mais au fait, qui lui a décerné ce brevet de ludidité ? Elle même. Et pourquoi ? Elle est lucide, un point c'est tout et vous, puisque vous vous opposez à elle, vous ne l'êtes évidemment pas à la façon dont les Juifs qui ne soutiennent pas la politique du gouvernement israélien sont évidemment des Juifs ayant la haine de soi. C'est évident, on vous dit !

Sur le plan des relations humaines, c'est une forme de mépris pour ceux qui ne partagent pas les idées de CF.  Manquer de lucidité, être dans le déni comme ele dit, être comparé à un animal qui se met la tête dans le sable peut, parfois, faire rire, mais n'est certaiinement pas une marque de respect pour ceux qui sont ainsi affublés et, surtout, n'apporte, en soi, aucun argument convaincant.

N'en déplaise à Madame Fourest, il doit être permis de penser et de dire qu'on n'est  ni complice des djihadistes ni en manque de lucidité , ni dans le déni lorsque, tout simplement ,on ne partage pas le diagnostic qu'elle nous assène depuis des années. Ceci ne signifie pas que tout est parfait parmi les citoyens musulmans (ni ailleurs non plus d'ailleurs : que faut il penser des fanatiques religieux qui s'enchainent devant les hopitaux qui pratiquent l'ivg et tentent d'empécher cette pratique ? Que faut il penser des  loubavitch qui occupent certaines rues pour propager leur foi. De tout cela CF ne dit un mot) . Cela signifie simplement que les choses sont plus complexes que ce qu'elle dit.

De plus, il est trop visible que ce diagnostic de Caroline Fourest, complaisamment répandu et multiplié comme une évidence répétée, au point de déclencher un mimétisme dangereux (si tout le monde ledit,cela doit être vrai) sur le plan politique par ce que se terminant par un soutien à l'extrème droite,  n'aboutit, volens nolens, qu'à fracturer la société française et notamment parmi elles les populations les plus démunies sur le plan économique et social alors qu'elles auraient tout intérêt à se solidariser dans la lutte contre leur adversaire commun : les intérêts financiers.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat