Petite tentative de mise en perspective.

Et si la vie nous avait engendré pour poursuivre son évolution, et que, après une période de gestation, elle allait nous expulser. Et sélectionner ainsi les plus aptes à survivre : Homo Sapiens 3 ?

16 10 2017.

Petite tentative de remise en perspective.

 

Donc, la Terre s’est formée voici 4,5 milliards d’années – à la louche -, et la vie s’est installée, il y a 3,7 milliards d’années - toujours à la louche. Depuis, elle a évolué, s ‘est diversifiée, complexifiée, et a tendu vers une « conscientisation» de plus en plus importante. La majorité des rameaux évolutifs se spécialisaient soit par adaptation à des variations environnementales, soit en fonction d’attributs pour la prédation, soit pour échapper aux dits prédateurs. En coévolution. Mais les limites étaient marquées, et au bout d’un temps, l’évolution cessait, ou l’environnement brisait l’équilibre.

La vie a donc opté pour une autre voie. Pour ce faire, elle a permis à un rameau minuscule et très récent - arrivé juste à temps - , d’évoluer non pas vers une spécialisation externe, mais une spécialisation interne . Elle a choisi un primate bipède, Homo, apparemment sans défense, fragile. Mais elle l’a doté d’une cérébrogénése évolutive. Vivant en bandes, monogames – en théorie, parce que dépourvu de crocs -, les femelles sont dessaisonnées, peuvent jouir pendant la copulation – important pour « fixer » un mâle -, sont gestantes 9 mois, et accouchent d’un prématuré, qu’ils faut entourer de soins et éduquer pendant des années. La synaptogénése d’un homo n’est achevée que vers 22 -23 ans. Le cerveau, résumé de l’ontogenèse, se forme par couches successives – 40 in utero, 7 post post-partum -. Homo sapiens sapiens, fils des étoiles, est actuellement le seul être capable de commencer d’appréhender son être dans le continuum cosmique.

Il semblerait donc que la vie ait entrepris de se doter de conscience par notre intermédiaire !

Ou cela devient intéressant, c’est qu’il semble que la croissance démographique des humains soit un processus similaire à la croissance cellulaire du foêtus, et que cela aboutisse à l’émergence d’un méta organisme : L’Humanité. Étant donné qu’il y a très peu de chance pour que le vie soit stupide, et agisse sans raison, il y a donc de fortes chances pour que ce processus s’inscrive dans le cadre de l’évolution, et s’intègre dans un cadre global, biosphérique . Étant donné les moyens dont nous sommes dotés, nous pourrions bien figurer comme système neurovégétatif de la planète !

Nous passons là dans une hypothèse hautement écologique !!!

Mais ce n’est pas tout !

Durant la phase utérine de la croissance foetale, le fœtus, alimenté par voie ombilicale, « pompe » les réserves énergétiques et minérales de sa génitrice sans vergogne – un parasite ? -, avec la plus parfaite inconscience de la réalité extérieure, de l’environnement. Il ne faut pas oublier que, avec l’expulsion, le fœtus, qui vivait en milieu aquatique, passe en milieu aériens, que son approvisionnement en oxygène se fait alors par voie pulmonaire, que son approvisionnement énergétique se fait par voie orale. Et que, alors le cordon cesse d’être fonctionnel et se résorbe. Ne subsiste que le nombril et le diverticule de Meckel. C’est littéralement une transgression énergétique.

Hors, là, nous sommes un peu dans la situation d’un fœtus qui n’est pas encore sorti à 13 mois. L’expulsion par le voies basses risque de tourner à la fausse couche. De plus, de par nos activités industrieuses, nous empoisonnons littéralement notre génitrice, ce qui a toutes les chances de provoquer une réaction immunitaire ! Poussée de fièvre, tremblements, spasmes, voire convulsions, éruptions, fortes sudations, agitation posturale….. !!!

Revenons à la conscience. Une des grande interrogations des paléontologue est la taille du cerceau des néanderthaliens. 200 ou 300 cm³ de plus que nous ! Hors, les néanderthaliens sont apparus plusieurs centaines de milliers d’années avant nous. Ils ont donc pu évoluer plus longtemps que nous. L’hypothèse est qu’ils auraient bénéficié d’une 48 éme méiose supplémentaire ! Hors, notre crâne est en train de se transformer, et cette transformation serait la préparation d’une 48 éme méiose ! Ce qui ferait de nous Homo Sapiens 3 capable de mieux se gérer dans son environnement. De le cogénérer et de la cogérer. Si notre boite crânienne augmente, avec les conséquences que cela induit, notre bassin va donc évoluer aussi.

Et ce surcroît neuronal, en augmentant notre capacité de stockage et de traitement va nécessiter un allongement de la période d’apprentissage. Ce qui va sérieusement bouleverser nos modes d’élevage, nos modes de vie, nos structures sociales. Sans parler de notre rapport à notre environnement !!! Contrairement à ce que nos bons maîtres matérialistes, productivistes, libéraux, nous serinent depuis de lustres, il va falloir laisser aux juvéniles le temps de croître et de mûrir, de choisir, et aux adultes, le temps de vivre leur vie. Et non de se soumettre au retour du servage, au nom de la flexibilité et de la mobilité. Lever le pied. En passant, un Idée dans Libé m’a fait penser au livre de J Brunner, Sur l’Onde se choc.A relire. Et pendant qu’on y est, relisez Les Thanatonautes de Werber. On y décrit ce qui se passe après Moch 1. Ayant vécu cette expérience, je jubile en pensant ce qui attend bon nombre de malfaisants. J’ose ! Il y a des pensées et des actes mauvaises, et d’autres bonnes ? De ma morale !!! De l’Étique !!! Vous divaguez, espèce de rustre ignorant et superstitieux. Ben non ! C’est juste l’expérience … je suis seulement revenu !

Revenons à nos moutons !!!!

Donc, si mon hypothèse tient la route, La Terre nous a conçus, porté, nourris, pour satisfaire l’incarnation de son évolution vers un méta organisme planétaire, de sa conscientisation. Nous devenons alors des acteurs cosmiques de l’évolution. Comique ?

Seulement, le fœtus Humanité a quelque peu dépassé les bornes du tolérable pour notre génitrice.Le réchauffement climatique est sans aucun doute d’origine anthropique, mais la Terre peut aussi faire une poussée de fièvre pour niquer certains parasites ! Le foetus est presque « fini », et elle va nous expulser manu militari, pour ne pas courir le risque de crever en couches, quelque soit la maturation locale. Nous allons nous payer une transgression énergétique colossale. En deux millions d’années, la terre a changer d’axe de rotation 19 fois. Nous sommes dans la 20 éme Gare au choc ! La vie nous a engendrés pour poursuivre son évolution. Elle ne va pas nous éliminer maintenant. Nous avons surpassé l’explosion du Toba , des Fosses Phénégriennes, du Heiffel, du Laki, du Krakatoa. Même si le Yellowstone pétait, nous survivrions.

Encore mieux, après avoir fortement grossi pendant la grossesse, la terre pourrait bien se contracter !!! Expliquez nous donc comment le niveau de la mer a pu dépasser le niveau actuel de 250 mètre ?

En clair, ce qui nous attend risque d’être très « sportif » et les survivants – 1/10 - seront probablement ceux qui auront été capables d’anticiper et de préserver la mémoire.

Là dessus, je vous souhaite une bonne soirée. Faîtes de beaux rêves.

Le vieux dans la montagne.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.