jm.boireau
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 oct. 2021

Lettre à Salah Abdeslam

Lettre à Salah Abdeslam

jm.boireau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

     Écrire à Salah Abdeslam n'est pas facile car il s'agit d'un tueur, d'un assassin et cela pour sa seul satisfaction. Est tu coupable alors que tu ne pouvais agir autrement, Tu es né dans le milieu des sectes islamistes ou la complète ouverture des connaissances est réprimée. Des siècles de dictature et d'autoritarisme religieuse. Tu n'as aucune culture, aucun savoir sur la vie de l'humanité, tu parle de Dieu sans savoir de quoi tu parle. Tu n'as jamais ouvert un livre sur la connaissance du monde. Ton cerveau est vide et il est facile aux dictateurs de te rendre leur esclave. La création s'est faite dans la plus grande liberté de toute chose. Il n''a pas été désigner quoique ce soit pour en réprimander d'autres. La liberté est partout et pour tout.Les grands mécréants qui te dirigent ignorent Dieu mais s'en servent pour asseoir leur pouvoir auquel ils tiennent avant tout. Ainsi il en a été de l'ayatollah Ali Khamenei mécréant, ignorant Dieu et l'islam, meurtrier de millier de victimes, détruisant la création de Dieu pour assurer son pouvoir sur le peuple en voulant se mettre à la place de Dieu. L'homme est né libre, la femme est née libre et s'ils ont besoin l'un de l'autre se n'est que dans la liberté que peut s'exprimer le bien être de l'un pour l'autre.

       Pour comprendre l'histoire de la civilisation qui domine actuellement la planète il nous faut raconter l'histoire des effets du pouvoir, des plaies et des commotions que cette civilisation a laissées derrière elle, sur les corps comme dans les esprits. Quand une grande partie de la population est soumise pendant des siècles à une déshumanisation radicale.(Fabian Scheidler)

      Le musulman est le modèle type de la faiblesse intellectuel et mentale de l'homme. En dehors de l'Islam, la mafia  des nombreuses sectes islamiques qui s'entre tue volontiers en voulant gouverner et asservir le monde sont très éloignées de la simple notion de Dieu et ton esprit criminel t'égare de la pureté de Dieu.

       Un de nos problèmes de civilisation mondiale entrainant la mort est le grand individualisme, très proche des sectes islamistes, le refus de l'autre, le refus de l'étranger. Toutes les raisons sont bonnes pour ne valider que sa propre idéologie. L'autre a faim, l'autre a froid et ce n'est pas un engagement de masse qui vient aider les ONG agissantes, mais une armée de profiteurs agressifs.

    Du fond de ta cellule au fil des ans, l'éducation donnée à toute la population par les puissants détenteurs du pouvoir, ne te permet pas de penser par toi même. Tu resteras leur pantin et ne seras jamais un homme. N'étant pas miséricordieux toi même il est trop dangereux de l’être pour toi. Tu n'as pas d'autre passion que Dieu, mais son œuvre ne t'intéresse pas. Le temps libre dont tu vas disposer va te permettre d'accéder à toute la culture mondiale sans que tu puisse devenir un être humain.Tu as la chance de disposer du djihâd al-saghîr, la lutte intérieure en faveur de la vérité et pour la foi, en triomphant du péché.. Il s'agit d'une lutte à mener contre soi-même et ses passions, mais aussi contre tout mal au de la communauté. Si tu arrive à force de méditer et d'étudier, à remonter ton cerveau de ta culotte à ton crane, à acquérir quelque vertu alors peut-être que Dieu le miséricordieux t'acceptera, sinon tu n'as aucune chance de le rencontrer. Tu es jeune et peut-être qu'à force de connaissance, tu devienne plus vertueux pour enseigner la foi religieuse sur la bontéd'Allâh

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai