5 temps pour démanteler le système de retraites par répartition

Le gouvernement s’en défend mais nous allons vers un système par capitalisation (en partie).

1er temps 

img-20191210-214930

Novembre 2015 : Devant un  parterre d’assureurs, le 27 Novembre 2015, Emmanuel, Macron, ministre de l’économie,  déclare vouloir des « fonds de pensions à la française » 

1er temps bis

Mai 2017 : Emmanuel Macron se fait élire avec le soutien financier des banquiers de la City et des assureurs. Il est par ailleurs un libéral fou furieux et pense que la protection sociale doit être démantelée et vendue au privé. Ce dernier doit pouvoir se nourrir sur la bête. Bref  c’est un banquier d’affaires de chez Rothschild

  • 2ème temps

Avril 2019 : Emmanuel Macron, via son assemblée de suiveurs, fait voter la loi PACTE  et facilite la création de nouveaux  plan d’épargne retraite. Ces PER sont en partie déductibles des impôts sur le revenu et sont facilités  pour les entreprises tout en stimulant le marché de la retraite par capitalisation.

3ème temps 

Décembre 2019 : Réforme des retraites. Mise en place d’une retraite par points. Les pensions vont baisser de plusieurs centaines d’euros.

4ème temps

2030 : Face à la baisse de leur pension, les salariés se tournent vers les plans d’épargne retraite (PER) mises en place grâce à la loi PACTE. En plus,  ils payent moins d’impôts ainsi.

5ème temps

2060 : Face au désaveu de la retraite par répartition (qui ne protège plus), le système bascule dans une retraite par capitalisation. Donald Macron est vieux et ses potes de blackrock contents.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.