JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

247 Billets

3 Éditions

Billet de blog 3 avr. 2011

Ces jeunes, nés en 1917, qui nous indiquent le chemin pour nous appropprier l'avenir...

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

José Luis Sampedro, Federico Mayor Zaragoza et Baltasar Garzón, parmi d'autres nous proposent dix réponses autour d'une idée commune: le besoin de prendre position et d'agir parce qu'il y a de l'espoir, parce qu'il y a de solutions autres que la solution ultra-libérale que l'on essaie de nous rendre comme irréversible...

Les auteurs essaient de clarifier et de canaliser les doutes d'un secteur grandissant de la société face à la crise du système que nous vivons. Plusieurs facteurs sont en jeu: notre stabilité, l'équilibre global, une génération de jeunes sans futur, et le futur lui-même.

Un ensemble particulier de spécialistes, un comité de sages et parmi eux José Luis Sampedro ou Baltasar Garzón, donnent en dix réponses un coup de frein à l'idée "du tout libéral sinon rien". La citoyenneté informée et responsable peut empêcher les abus et la mainmise sur leur avenir Ils proposent un même cap avec un seul objectif: défendre la dignité, la démocratie et le bien commun. Le moment est arrivé et le premier pas c'est de réagir.

Ficha Técnica: 176 pages - sortie le 13/4/2011 - format 13X21,5 - prix 9E50 - Editions Aguilar

"Face aux dangers que doivent affronter nos sociétés interdépendantes il est temps d'agir, de participer, de ne pas se resigner. Il est temps de se mobiliser, d'arrêter d'être des spectateurs impassibles. C'est à la communauté intellectuelle, artistique, scientifique, universitaires, mais encore plus aux citoyens d'assumer ce nouveau compromis. Conscients, impliqués et, comme tout récemment j'ai manifesté "Indignez-vous!" les auteurs de "Reacciona" apportent de réponses pour canaliser les incertitudes que la crise verse sur l'ensemble de la société. Il est heure d'agir." STÉPHANE HESSEL

Stéphane Hessel et José Luis Sampedro, tous deux nés en 1917, à Madrid ces jours-ci

Le juge Garzón dit: "Quelqu'un a dit qu'il nous est donné de vivre les temps de la honte, de la médiocrité et du renoncement: Honte à cause de l'abandon des principes qui devraient nous aider à affronter et à vaincre les défis d'une crise économique fabriquée par un capitalisme rampant; médiocrité parce qu'il s'est développée une vision courte de la situation politique et économique, et de renoncement parce que nous tous, dans un scénario de corrélation de responsabilités, nous sommes en train de consentir et faciliter cette situation."

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison