JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

248 Billets

3 Éditions

Billet de blog 4 nov. 2014

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Deux cents ans après, élus du peuple ou Peuple-d'Elus-Emanation-de-l'Absolu?

"Au singulier la Lumière est émanation de l'Absolu; au pluriel les Lumières sont surtout les lentes acquisitions de l'humanité au cours de son histoire."La Lumière et les Lumières - Jacques Roger -http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/caief_0571-5865_1968_num_20_1_906

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Au singulier la Lumière est émanation de l'Absolu; au pluriel les Lumières sont surtout les lentes acquisitions de l'humanité au cours de son histoire."

La Lumière et les Lumières - Jacques Roger -

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/caief_0571-5865_1968_num_20_1_906

Il semblerait que notre société d'élus soit encore assez loin de cette notion "fruit de l'expérience", de la connaissance et enseignements du passé mais aussi du présent "démocratique" dont la citoyenneté aujourd'hui s'est appropriée et essaie maladroitement de se faire entendre de ces élus du peuple à "illumination divine", c'est-à-dire, de l' aspiration vers un changement de paradigme politico-sociétal avec claires intentions de plus de démocratie participative, d'implication gestionnaire active dont ce "peuple d'élus" continue de faire abstraction ou de vouloir ignorer les multiples manifestations de la part des citoyens électeurs actifs, ou abstentionnistes par choix politique.

Peuple d'élus qui se comporte, à mes yeux, plus en tant qu'Emanation de l'Absolu qu'en porteur de projets collectifs d'intérêt général exposés dans les programmes politiques préalables à la consultation, discutés, débattus et donc compris puis mandatés pour réalisation une fois une majorité dégagée acquise à ces projets. Majorité qui ne devrait jamais empêcher le dialogue, la "re-discussion" aux minorités qui n'auraient pas accepté le bien fondé de projets engageant l'avenir du territoire dans lequel il vivent, des générations à venir, voire de la planète toute entière.

Et surtout dans la limpidité totale du qui est qui quant aux intervenants "non élus", partenaires désignés hors toute transparence que travaillent derrière ces projets économiques d'intérêt privé, bien éloignés de tout intérêt économique général, qui sortent de l'ombre en toute impunité et se permettent également des déclarations médiatiques tonitruantes à l'encontre des citoyens qui luttent ou défendent leur avenir immédiat ou du long terme.

Je suis frappée d'entendre encore, en 2014 et dans ce pays éclairé porteur des Lumières, des élus parler des prérogatives décisionnaires dont ils seraient  mandatés par le peuple, peuple qui démocratiquement leur aurait donné leur voix citoyenne pour faire et défaire à leur guise et en toute impunité ( faut-il ainsi comprendre leurs déclarations ?) le profil d'un territoire, du lien social, du bien vivre ensemble...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement