JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

248 Billets

3 Éditions

Billet de blog 6 juil. 2011

Victimes mais consentantes? Oui, je peux en témoigner...

La psychologie, encore un sujet sur lequel je ne suis, mais alors pas du tout, experte et pourtant je vais oser m'y pointer par la bande afin de donner moi aussi mon point de vue sur ce sujet épineux qui est la victimologie et de plus, siuplait, la victimologie de masses.

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La psychologie, encore un sujet sur lequel je ne suis, mais alors pas du tout, experte et pourtant je vais oser m'y pointer par la bande afin de donner moi aussi mon point de vue sur ce sujet épineux qui est la victimologie et de plus, siuplait, la victimologie de masses.

De la boulimie de lectures très éclectiques qui me domine et me fait toucher, plutôt lire, à tout, je retiens quelques concepts que, n'ayant pas l'autorité scientifique requise, je n'acte pas mais semblent appropriés de rapprocher du psychodrame collectif que nous vivons. C'est ainsi que de bribes de ces lectures me reviennent, comme par exemple:

" Les expériences d'abus physiques, sexuels et psychologiques ont des conséquences graves sur le développement des personnes qui en ont été victimes (...) pour survivre voici, sans être exhaustif, de quelle façon le développement et le comportement d'une personne victime de tels abus peuvent en être affectés.

La personne mis en péril(ici le collectif) peut développer :

- La perturbation de la relation de confiance avec la mère ou son substitut. (Je ne veux parler ici que du collectif, donc pour moi le substitut pour le corps social est l'organisation politique en qui ce collectif dépose sa confiance)

-La perte du regard bienveillant du parent et l'estime de soi

- L'incapacité à être à l'écoute de ses émotions et de ses besoins

- Des adaptations sociales compromises

- Des sentiments destructeurs comme la honte, la culpabilité, insécurité angoissante...

Tout ceci pouvant développer le comportement de survie..."


C'est à ce comportement de survie qui me fait penser l'affolement qui nous a saisis ces dernières semaines, pour moi la goutte qui a fait deborder le trop plein d'abus que nous subissons, stoïques, depuis des années.

Sinon, comme justifier que nous ne réagissions plus aux atteintes qui continuent de pleuvoir chaque jour, et encore plus dru profitant de cet état cathartique des populations?

Je ne vais pas faire une liste exhaustive pour ne pas provoquer d'autres abréations qui nous conduiraient encore plus loin.

Juste une courte énumération d'une partie de ce à quoi nous avons donné quitus ces dernières semaines, comme par exemple la suppression de l'ISF ou encore oubliées les conséquences de Fukhusima: le nucléaire ou les explorations sur de nouvelles énergies fossiles qui détruisent la planète passent à la trappe; le recul des droits à la retraite ou encore de la Médecine du Travail...

Et pour ceux qui croyaient à un sursaut de l'implication citoyenne, les Primaires à Gauche qui ont du plomb dans l'aile.

Oui des victimes consentantes, j'en connais, pas vous?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon