"Il faut combattre la main-mise du clan Sarkozy sur la France " clamait-elle au milieu du silence PS et des vociférations UMP...

Si toutes ces présomptions d'innocence qui planent sur les dizaines d'affaires accompagnant l'élection et l'intronisation en 2007 du 6ème roi de la Vème République s'avèrent autre chose que de présomptions et que la culpabilité des faits soupçonnés délictueux arrivaient à être prouvés...; si un jour il est démontré que cet élection présidentielle de 2007 ne fut que la résultante d'une escroquerie menée par de souteneurs agissant en bande organisée... 

Si toutes ces présomptions d'innocence qui planent sur les dizaines d'affaires accompagnant l'élection et l'intronisation en 2007 du 6ème roi de la Vème République s'avèrent autre chose que de présomptions et que la culpabilité des faits soupçonnés délictueux arrivaient à être prouvés...; si un jour il est démontré que cet élection présidentielle de 2007 ne fut que la résultante d'une escroquerie menée par de souteneurs agissant en bande organisée... 

 

Si..., si..., si... hélas! Rien que des si... dans la corbeille des mariés: le peuple et son mandataire, élu démocratiquement dit l'officier civil qui confirma la cérémonie.

 

Mais, si...?

Il ne nous resterait alors que notre imagination pour rêver, nos yeux pour pleurer ces cinq (douze) années de démissions citoyennes où le rouleau compresseur des décomplexés à compacté, tassé, dégradé, délité les institutions de la République, aboutissant à ce spectacle de dégénérescence éthique et comportementale de la part de ses "élites" et, pourquoi ne pas le dire?, de ses citoyens qui semblent ne plus croire en eux mêmes.

 

Que de régressions et pertes d'acquis sociaux durement conquis par des années et des années, siècles, de luttes sociales et d'affrontements n'avons nous supportés au milieu de ricanements stupides et dénigrements de l'autre par des ego atrophiés... ces cinq dernières années!

 

Une voix dans le silence s'est souvent élevée dont même Médiapart a choisi de l'ignorer, d'autres volontairement et clairement de la noyer :

 

http://www.lepoint.fr/politique/systeme-sarkozy-corrompu-segolene-royal-persiste-et-signe-01-07-2010-472196_20.php

Ségolène Royal n'en démord pas. "Quand il y a mélange entre fonds publics et privés, c'est corrompu. L'impunité quand on est riche, c'est corrompu. Quand il y a deux poids, deux mesures, c'est corrompu." La présidente PS de la région Poitou-Charentes est revenue, jeudi matin, sur ses déclarations de l'avant-veille("système Sarkozy aujourd'hui corrompu"). "On est dans un système corrompu !" persiste l'ancienne candidate à la présidentielle sur RMC Info et BFM TV.

 "Ce que j'ai dit a déclenché beaucoup de réactions parce que j'ai une parole libre et je continuerai à l'exercer", explique-t-elle. Et Ségolène Royal de revenir à la charge. "Il y a des connivences insupportables" au sein du pouvoir en place, dénonce-t-elle, réclamant des "explications". "La politique, c'est servir, ce n'est pas se servir", lance la présidente de région, utilisant la même formule que sur TF1, mardi soir, et dépeignant un "contexte où des millions de Français souffrent, où des centaines de producteurs de lait se suicident".

 


Dès 2008, cette même voix a dénoncé haut et fort l'étrangeté du choix de l'arbitrage pour l'affaire Tapie/CL.


En 2011 elle a été la seule au PS à exprimer ses réserves quant à la nomination de Christine Lagarde à la tête du FMI: 

Ségolène Royal invitée politique d'Europe1 Soir. © Ségolène Royal


"Il y a quand même 2 problèmes. Il y a une menace judiciaire au-dessus de Christine Lagarde suite à l'étrange affaire de Bernard Tapie qui a quand même reçu du contribuable français 300 millions d'euros, au terme d'une procédure manifestement irrégulière, ce qui reste à démontrer. Il y a donc des clarifications à faire.

Et ce qui est important, à la tête d'une organisation comme celle-ci, ce n'est pas d'être Français, c'est savoir pour quelle politique. Or moi, j'observe que Christine Lagarde en tant que ministre des Finances et de l'Economie actuellement n'a strictement rien fait pour remettre de l'ordre dans un système bancaire, qui reçu là aussi l'appui du contribuable français et en échange n'a rien changé dans ses pratiques, de bonus, de rémunération des traders, d'augmentation de la rémunération des dirigeants, d'absence de politique de réduction de l'endettement des ménages français qui aujourd'hui son plombés par l'endettement et le surendettement. Et donc ces options ultra-libérales de Christine Lagarde n'augurent rien de bon à la tête du Fonds Monétaire International."

 

 

 

Décidément, les Français ont du mal avec leurs attentes, avec leurs femmes et avec le ménage,  même quand c'est une femme qui se propose volontaire pour donner le "coup de balai" et cela bien avant d'autres hommes convertis à cette tâche :

A Villeurbanne : " Il y aura du ménage à faire! " © Ségolène Royal

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.